Good Morning | Rebel Rebel !

Before the fittings – Safety pins in the ears, handcuffs necklace, pins of famous old punk bands (The Ramones and Dead Kennedys) on this young model, punk’s not dead in the backstages of Manish Arora’s Summer Spring 2011 collection.

Can’t wait to see what the new artistic director of Paco Rabanne is planing now !

NB: If you don’t know David Bowie’s « Rebel Rebel » check it here.

Rockabilly chic

reporter-adeline-andré-couture-aw-2010-11

Etonnant contraste entre le style très apprêté  de cette journaliste américaine assise à mes côtés et le défilé monacal d’Adeline André que nous nous apprêtons à voir.

Contraste encore avec cette réinterprétation de la Pompadour, coiffure banane masculine emprunté aux rockers et arboré par cette jeune femme au style très apprêté.

Avec son maquillage plutôt classique, voire un peu « dame », son petit col rapporté en fourrure et son manteau vintage, elle développe un style tout en contraste: « rockabilly-chic ».

Qui qu’a vu Rouge Coco ?

 

R comme Rouge à lèvres, O comme Oser, U comme, G comme Gabrielle… Chanel, E comme Élegance à la française
C comme 31, rue Cambon, O comme, C comme Camélia, O comme Oh là là !

R comme… Rouge, O comme… Oser, U comme Unique, G comme… Gabrielle, E comme… Élegance à la française, C comme… 31, rue Cambon, O comme… Or, C comme… Camélia, O comme… Oh là là !

Un abécédaire autour des lettres de Rouge Coco, pour célébrer la sortie de la nouvelle gamme de rouge à lèvres de la maison Chanel. Neuf mots ayant tous un rapport avec l’histoire de Mademoiselle.

« Essayer de séduire les femmes qui ont perdu le touch du rouge à lèvres », voilà l’objectif que c’est fixé Peter Philips (directeur international de la création du maquillage) avec cette nouvelle gamme. Il dédie sa collection à toutes celles qui ont peur du rouge à lèvres, qui ne sont habituées qu’au gloss ou au nude mais « qui restent intriguées par cet objet ».

Pour celles, je le cite, « qui pensent que le rouge à lèvres ce n’est que pour les vieilles dames… »

Référence à l’histoire de la marque et projection

Pour toutes ces femmes et jeunes filles, Peter Philips essaie d’apporter une réponse avec une approche très accessible, très simple d’application, mais avec une qualité très Chanel, traditionnelle, voire vintage.

Cette tradition se retrouve par exemple dans le design timeless, standard et dans les lignes pures de l’étui crée par Mademoiselle. La modernité s’exprimant dans le choix du matériau, on à ainsi évolué de la bakélite de 1954, au métal plus froid, plus lourd, mais aussi plus luxueux.

rouge-coco-1

Retrouver le geste

Peter Philips insiste sur le fait que la (re)découverte peut se faire par une autre teinte que le rouge vif, d’où une collection rassemblant 37 teintes au total. L’essentiel étant pour lui de retrouver « le geste ».

Quoi de plus beau en effet, que le geste d’application du rouge à lèvres ? Redécouvrir ce geste est déjà  un grand pas en avant, vers plus de féminité peut-être ?

rouge-coco-ophélie-2

La symbolique du lipstick rouge carmin est encore très forte dans notre culture. Il véhicule les idées de féminité, de force, de pouvoir et de séduction, très Carmen tout çà.

rouge-coco-3
Ci-dessus les 20 teintes du cœur de gamme, qui seront complétées par 17 teintes « locales »

Pour sublimer le tout la maison Chanel à choisi comme égérie notre Vanessa Paradis, dont je suis un grand fan. De « Joe le Taxi » à sa collaboration avec Serge Gainsbourg, du film publicitaire Coco de 1992 au spot visible dans quelques semaines réalisé par Jean-Baptiste Mondino, Vanessa Paradis s’impose comme la personne idéale, moderne et accessible.

En exclusivité, le making of…

« Qui qu’à vu Rouge Coco », le titre du billet, fait référence au morceau « Qui qu’à vu Rouge Coco dans l’Trocadéro » que Gabrielle Chanel chantait à ses débuts dans les caf’conc.

Alice Lane, un ange passe…

… au 7e étage sur une terrasse des Champs-Élysées.
Un sourire, une chevelure-crinière, une houle flamboyante, sur un teint de porcelaine. C’est Alice Lane, make-up artist et assistante d’Aaron de Mey, le nouveau directeur artistique maquillage de Lancôme.

 


Alice porte à ravir le nouveau rouge de Lancôme ainsi que le nouveau gloss noir créés par Aaron, le tout accompagné de la combinaison de plombier, une tendance de l’été selon Miss Nardj (voir ici).

Le coffret en édition limité présentant le nouveau rouge (rouge à lèvres) et le nouveau noir (gloss) de Lancôme.

A suivre…