HISTOIRE D’UN COSTUME DADA

EN JUIN 1921 TRISTAN TZARA MEMBRE DU MOUVEMENT DADA, PRÉSENTE AU THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES (GALERIE MONTAIGNE) UNE PIÈCE PARODIQUE DU THÉÂTRE CLASSIQUE FRANÇAIS: « LE CŒUR À GAZ » OU DIXIT SON CRÉATEUR « LA PLUS GRANDE ESCROQUERIE DU SIÈCLE ». LA PIÈCE MAINTIENT PENDANT TOUTE LA REPRÉSENTATION L’ILLUSION DE L’IMPROVISATION BIEN QU’IL Y AIT UN TEXTE.

Lire la suite « HISTOIRE D’UN COSTUME DADA »

Music | The man who sold the world

An era when MTV was showing… artists.
Below two giants, David Bowie is singing « The man who sold the world » from his third album and pay tribute to Klaus Nomi by wearing the emblematic outfit and incredible black and white look of the german singer.
And yes, Klaus Nomi is the guy wearing black in the chorus.

Modern dandy

L’été est pour moi saison propice à un rattrapage culturel.

La période estivale a débuté par l’écoute de l’album de Grinderman, alias Nick Cave et une bande de musiciens plus hirsutes les uns que les autres. L’australien en est à sa énième transformation, fFondateur de l’emblématique groupe punk The Birthday Party, leader du groupe Nick Cave and the Bad Seeds et depuis 2007 leader de ce groupe baptisé Grinderman.

A écouter sur ce disque Electric Alice(1).

Avec sa moustache à la Jules Barbey d’Aurevilly et les senteurs d’opium (si chères à Charles Baudelaire) exhalant de ce court-métrage, nul doute que Nick Cave s’inscrit dans cette lignée de dandys…

Les sonorités orientales se marient parfaitement avec ce morceau, j’aime le style Nick Cave, costume sombre, ajusté, sur une chemise négligemment ouverte sur la poitrine, il dégage une certaine fureur mêlée de nonchalance, il offre une certaine élégance au milieu de la luxure, une certaine tension au milieu des corps alanguis, de la mélancolie au sein de l’euphorie. Le geste est maniéré et étudié.

[youtube pfLol92MD_8]

Comme Leonard Cohen, Tom Waits, David Bowie ou plus proche Daniel Craig (habillé par Brioni puis Tom Ford dans Quantium of Solace), il fait partie de ces hommes qui possèdent élégance et mystère, mais aussi ce côté excessif et borderline propre au dandy, car ce dernier plus qu’une gravure de mode, est un avant tout un style de vie et une attitude.


Jules Barbey d’Aurevilly

Modern dandies de l’été 2009…


Dior, printemps-été 2009, (c) Vogue.


Givenchy, printemps-été 2009, (c) Vogue.


Paul Smith, printemps-été 2009, (c) Vogue.

(1) dédié à Alice Coltrane, femme du jazzman John Coltrane.

Ozwald Boateng

Oswald Boateng, 38 ans, né au Ghana est aujourd’hui LE tailleur de Savile Row dont on parle le plus. Non content d’être celui qui a permis à la célèbre rue londonienne d’être à nouveau sur le devant le scène (notamment grâce à l’ouverture d’une boutique en son nom aux Etats-Unis), il est également le tailleur des stars (Samuel L. Jackson, Usher, David Bowie, Jude Law…) et à reçu de la part de la reine Elisabeth l’Ordre de l’Empire Britannique.

Oswald Boateng, 38, born in Ghana is the Savile Row tailor of the moment, he recently received from Queen Elizabeth the Order of the British Empire. He is the one that helped the famous London street to get back on the front of the stage (thanks to the opening of a shop in the U.S.). He is also the tailor of the stars (Samuel L. Jackson, Usher, David Bowie, Jude Law …).

Mais c’est avant tout pour sa propre ligne éponyme et son succès depuis deux saisons en tant que directeur artistique de Givenchy homme qu’il nous intéresse. Sa ligne qu’il définit comme étant forte, masculine dans la pure tradition britannique est dynamisée par de vives couleurs pour les doublures et une coupe très sexy. Chez Givenchy son travail est plus fluide et féminin.

But first of all we are interested by his eponymous line and its success over the past two seasons as artistic director of Givenchy menswear. His line that he defines as strong and masculine, in the British tradition, is driven by strong colors and a very sexy cut. At Givenchy is work is more fluid and feminine.

Site

Blog

Suzy Menkes’ article

Photo credit: Amit Lennon, Camera Press / Retna