Art | altered natives’ Say Yes to Another Excess – TWERK

francois-chaignaud-cecilia-bengolea-pompidou-18

Jusqu’au 28 octobre dans le cadre du Festival d’automne à Paris François Chaignaud et Cecilia Bengolea présentent altered natives’ Say Yes to Another Excess – TWERK. Accompagnés par les danseurs Ana Pi et Alex Mugler, ils enchaînent sur scène une chorégraphie étudiée mais qui semble débridée.

Il y a un décloisonnement des pratiques. Les danseurs traversent la scène de toutes parts tout comme les différentes danses qu’ils pratiquent. Il ne s’agit aucunement d’un empilement des danses que François Chaignaud et Cecilia Bengolea affectionnent (drum’n’bass, jungle, dubstep, bashment, house et voguing), mais plutôt d’une interpénétration de celles-ci les unes aux autres. Une hybridation des genres qu’explorent plusieurs domaines de la création aujourd’hui.

Il s’agit aussi, dit François Chaignaud, « d’observer comment celles-ci s’enfouissent dans les corps ».

francois-chaignaud-cecilia-bengolea-pompidou-11

francois-chaignaud-cecilia-bengolea-pompidou-12


« Les danseurs s’entredévorent et se multicolonisent »

Les costumes réalisés par le duo de chorégraphes sont comme ceux des danseurs que l’on voit dans les battles ou les ball de voguing réalisés en mode DIY (Do It Yourself), allant de pair avec ce désir d’absence de contrainte, d’envie de multi-références et d’universalité. On aimerait voir Christian Joy réaliser des costumes pour ces danseurs.

francois-chaignaud-cecilia-bengolea-pompidou-16

francois-chaignaud-cecilia-bengolea-pompidou-18

Dès lors, sur la scène du Centre Pompidou, pendant 1 heure 15, un pas hip hop « vit » avec une pose académique ou un mouvement de krump dans une urgence absolue rythmée par les DJ Elijah et Skilliam de la scène grime londonienne, nous rappelant ainsi combien la danse peut être un acte jubilatoire.

 

A voir au Centre Pompidou
Altered natives’ Say Yes to Another Excess – TWERK, création 2012
Direction artistique et chorégraphie : François Chaignaud et Cecilia Bengolea
Danseurs : François Chaignaud, Cecilia Bengolea, Alex Mugler, Ana Pi

 

 

 

 

 

Street | Vogue ball at la Ménagerie de verre

voguing-menagerie-verre-2

Some pictures of The world of super heroes ball a vogue ball organised by François Chaignaud and Cecilia Bengolea at la Ménagerie de verre.

Back in the nineties last night at La Ménagerie de verre when i was wearing flashy outfits influenced by house music and the voguing.

But everything partially started in the seventies in the ballrooms of New York city among Afro-American, Hispanic, gays, lesbians, and transgender communities.

Of course the genre was popularized by Madonna’s song « Vogue » in 1990, but it is interesting to find the influence of voguing from artists such as Prince or even Siouxsie (i remember her strike the pose during live shows) at the nineties. It’s also easy to imagine a designer like Jean Paul Gaultier being more or less a part of this community.

voguing-menagerie-verre-1
Benjamin Dunkhan

voguing-menagerie-verre-3

voguing-menagerie-verre-4

voguing-menagerie-verre-5
Underground culture: Poses from fashion magazines and martial arts, DIY clothes and drama !

voguing-menagerie-verre-6

voguing-menagerie-verre-7

voguing-menagerie-verre-8

voguing-menagerie-verre-9

voguing-menagerie-verre-10

voguing-menagerie-verre-11

voguing-menagerie-verre-12

voguing-menagerie-verre-13

voguing-menagerie-verre-14

voguing-menagerie-verre-15

voguing-menagerie-verre-16
Left: François Chaignaud

voguing-menagerie-verre-17
Cecilia Bengolea

voguing-menagerie-verre-18

Strike the pose !