EVIDENCE

Voilà Bouchra Jarrar discrète et talentueuse créatrice de sa marque éponyme élue à la tête de la Maison Lanvin. Evidence.
Dans le brouhaha et la cacophonie qui enveloppe le domaine de la mode ces derniers mois. Alber Elbaz avait modernisé et fait de la petite Maison Lanvin un véritable joyau, créatif, audacieux et respectueux de la femme. Le profil de Bouchra Jarrar laisse entrevoir un futur sans doute moins baroque, son style tendant plus vers l’épure, mais tout aussi riche et moderne. Silence.

Mais le style suffira-t-il (c’est tout le mal qu’on lui souhaite) car tous les articles font part d’un chiffre d’affaire qui à fortement chuté ces dernières années.

Bouchra Jarrar pour gagner son « indépendance » vitale de style devra avoir paradoxalement, les yeux rivés sur tous les compteurs. Shiva 2.0.

Etre un designer supra-connecté, manageurial et opportuniste?

Lanvin fait acte de résistance en choisissant une designer (elles sont rares les femmes à ce poste) qui semble à l’opposé des Formichetti et autres Rousteing…

Le rendez-vous est fixé à septembre pour apprécier le précieux nectar que la créatrice ne manquera pas de distiller au sein de la plus anicenne maison de couture.

Photo © Le Modalogue, Bouchra Jarrar 2010

 

 

Bouchra Jarrar | La sensualité de la quadrature du cercle…

Rendre sensuelles des lignes géométriques, des droites, des angles aigus et des obliques. Comme la quadrature du cercle, mission impossible ?

Bouchra Jarrar depuis sa Collection n°1 y réussi à merveille. Ses lignes viennent s’appliquer gracieusement, suggérer la courbe d’une hanche ou d’un sein. La ligne graphique soulignée par un biais écru dans le modèle ci-dessus, suit naturellement les formes du modèle et ne contraint nullement la fluidité de la matière.

Revue de détails

Haute Couture ? Non. On parle aujourd’hui de prêt-à-porter de luxe ou de sur-mesure, du concret, plus adapté à son époque.

Donne moi un V…

Les coupes et les fentes laissent apercevoir la taille ou une épaule. Pas très Va Va Voum ces Vestales, mais elle vous donnent tout de même le Vertige. Dans un bizarre love triangle(1), portant collier-plastron Volontaire, elles offrent leur nombril au sommet d’une encolure V plongeant elle même vers d’autre triangle Voluptueux

Dans les silhouettes ci-dessus on devine à la fois Piet Mondrian, Chanel (pour la bichromie noir/blanc) voire Jean-Louis Scherrer pour la géométrie (où la créatrice à fait un passage éclair).


Encolure V chez Jean-Louis Scherrer


Piet Mondrian, Composition with grid 2, 1915

(1) A réécouter Bizarre love triangle de New Order ici

Couture | Bouchra Jarrar

Ivoire, noir et gold pour des silhouettes longilignes. Des jeux de découpes, des entailles comme réalisées au laser mais de la fluidité pour cette collection n°2 très graphique. Des encolures profondes et des colliers en « V » exprimant sensualité et rigueur. Quand la Couture explore d’autres voies, une simplicité moderne et féminine, c’est chez Bouchra Jarrar que cela se passe. On adore !