Workshop | Genre & Mode

Le début de l’année à vu une polémique se développer autour de la théorie du genre. Abordée sous l’angle éducatif, touchant les plus jeunes, il s’est créé autour du thème un débat passionné.

La violence et les dérapages du débat politique combinés à la médiatisation savamment orchestrée et glamourisée d’icônes transgenres (Caitlyn Jenner pour ne citer qu’elle) à, on l’espère, permis à certains de découvrir le concept d’altérité d’Emmanuel Levinas et d’appréhender l’évolution inéluctable de nos sociétés.

La collection masculine d’Anne Kluytenaar (Festival d’Hyères 2014) inspirée par la maison Chanel et par son père qui a décidé « un jour » de changer de sexe étend la reflexion dans le domaine du vêtement, fuyant la caricature de la folle excentrique. Les vêtements de la créatrice néerlandaise sont en effet repensés dans les moindres détails pour la silhouette masculine, les proportions (col, poignet…) revues, les coupes sont masculines dans des matières féminines. Dès lors sa subtile démarche, dépasse la frontière de l’appartenance sexuelle et les conflits, ouvrant des possibilités créatrices tangibles.

Ci-dessous Anne Kluytenaar, « Lux is crossing », Festival d’Hyères 2014

anne-kluytenaar-2

See also full « Lux is crossing » collection here

On peut songer au Giorgio Armani créateur des costumes de Richard Gere pour American Gigolo. Pour ce personnage dont le métier est de séduire la gente féminine il avait déconstruit le costume masculin, supprimant les paddings, le rendant fluide, le féminisant, le rendant précieux sans perdre sa masculinité.

Jean-Paul Gaultier jamais en retard d’une tendance avait semé le trouble en 2011 faisant défiler sa mariée haute-couture sous les traits d’Andrej Pejic. La même année, le mannequin transgenre sera le premier à poser en lingerie féminine.

Il était donc intéressant d’entamer un débat, suivi d’un quick-workshop avec les étudiants en création de mode sur ce sujet.

Nous avons passé beaucoup de temps à discuter, argumenter, échanger les points de vue. La démarche de réflexion voulant d’une part bousculer notre propre vision et à considérer le sujet de manière plus vaste, envisageant (modestement) tous les angles déjà étudiés par les universitaires (sexualité, sociologie, féminisme, psychologie, identité…).

Ainsi « alimentés » les étudiants abordent dans un deuxième temps l’“application créative” du sujet sur une affiche avec des contraintes techniques et esthétiques.

Les propos échangés furent riches, variés et sans tabous. Politique, anatomie, littérature, web, humour… furent autant de compléments au sujet.

Au même titre que les différences ethniques, l’économie responsable ou d’autres sujets de société, le futur créateur de mode se doit d’avoir une reflexion sur ces sujets. Il n’y a pas d’obligation pour lui d’ériger ses convictions en tant que manifeste, là n’est sans doute pas son rôle. Ses créations doivent être en phase avec son époque, d’être au fait des évènements de société, libre à lui et selon son talent, d’adapter ou de détourner ceux-ci à son profit.

 

NB: Le sujet est à l’étude au London College of Fashion, here

Hyères 2014 | A quick overview

Dear readers,
A quick overview before the finale

Agnese Narnicka

agnese-narnicka-2

agnese-narnicka-3

+ White, chalk colours
+ A cosy, lazy man
+ Hats made with polyéthylène
+ Synthetic material « because is more cosy and less strict »
+ Handmade paintings

Anne Kluytenaar

anne-kluytenaar-1 anne-kluytenaar-2 anne-kluytenaar-3

+ One day her father became a woman
+ She retains a real fascination with dress codes
+ The shape of women garments on men looks unflattering, so « i decided to reshape it »
+ Found in House of Chanel the definition of elegance (details, fabrics…)
+ As much as possible a Couture collection
+ Not for guys who want to be a woman. Men must keep their masculinity
+ Pants with a masculine cut in a feminine fabric
+ Models said that they were « very happy » to wear this clothes

Coralie Marabelle

coralie-marabelle-2coralie-marabelle-1coralie-marabelle-3

 

+ Inspired by traditional outfits from Iran
+ Organza hand painted on the edges
+ Modern elements from architecture and design
+ 3D effects with satin broderies (also hand painted)
+ Men outfits turns into feminine
+ Coralie wants to work in a couture house « to make crazy pieces »

Kenta Matsushige

kenta-matsushige-1

kenta-matsushige-2 kenta-matsushige-3

+ Influenced by Yohji Yamamoto and Tadao Ando
+ « The countryside of beauty »
+ Minimal structure mixed with Japan traditional clothes
+ Two colours grey and light green
+ The idea of the collection is to express the balance of the confrontation: nature/urban and modern/traditional
+ Original accessories

Liselore Frowijn

liselore-frowijn-2liselore-frowijn-1liselore-frowijn-3

+ Sportswer meets Luxury
+ « Luxury is the attention you paid to dress »
+ Influenced by Henri Matisse’s lasts works, when he was unable to paint
+ A multilayered silhouette
+ A voluminous silhouette to underline the strength of women

Marit Ilison marit-ilison-2marit-ilison-4marit-ilison-3

+ Used to play in a psychedelic band
+ Want to create « an experience » as we live in a very realistic world
+ Large coats like blankets
+ Want to create sensations linked to sleep and the warmth of the bed
+ Some inside of the coats are embroidered with Swarovski crystals

Pablo Henrad

pablo-henrad-2pablo-henrad-1pablo-henrad-3

+ Influenced by the darkness of the ocean, the Abyss
+ Influenced by the official sailor uniform and Captain Nemo
+ Want to bring elegance, sophistication and sensuality in the menswear wardrobe
+ show legs because « i found this sexy and masculine »

Roshi Porkar

roshi-porkar-1roshi-porkar-3roshi-porkar-2

+ Try to translate the shapes of Afghan feminine statuettes from 2000BC
+ The shapes are more extremes, the hips are exaggerated, etc.
+ Add more « dynamic » by adding a belt (also Japanese inspired)
+ Only dark-green colours
+ Furs, furs, furs

Yulia Yefimtchuk

yulia-yefimtchuk-1

yulia-yefimtchuk-4

yulia-yefimtchuk-2

+ Influenced by Constructivism and the « Black square » painting of Kasimir Malevitch
+ 3 main colours: red, black and white
+ On the garments, the writings are positive messages of 1920’s posters (« Peace to everyone », etc.)
+ The belts to illustrate the protection of women
+ A sophisticated work on the back