Yazbukey

 

Yazbukey c’est une ligne d’accessoires très imaginatifs, créée en l’an 2000 par un duo qui se compose de deux princesses, Emel née au Caire et Yaz, née à Istanbul, ces deux soeurs sont les petites nièces du Roi Farouk d’Egypte.
Yaz suit des études de design industriel et graphique, puis s’oriente vers la mode qu’elle étudie au Studio Berçot. Emel réalise des imprimés pour Christian Lacroix durant trois saisons, puis s’inscrit elle aussi au Studio Berçot.
Leur univers très ludique, varié et plein d’humour, voire kitsch parfois s’inspire aussi bien des fables de La Fontaine, que de Gene Kelly, Hitchcock, La Cicciolina, les insectes, ou Versailles. A découvrir.

Site

j j j

Images de marques

Je trouve intéressant de mettre en parallèle les deux images ci-dessous, la première est la couverture du magazine des arts graphiques étapes du mois de novembre 2005, la seconde provient du site milliondollarhomepage

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire la suite

…créé par un étudiant britannique du nom d’Alex Tew, 21 ans. Le concept de son site est très simple, il a créé une page contient un million de pixels, il les vends 100 dollars par bloc de 100, soit 1 dollar le pixel. Au départ c’était pour financer ses études, il est en train de faire fortune. La veste en couverture est un vêtement improbable constitué des étiquettes de la plupart des marques de mode, signifiant peut être et ce malgré l’immense brassage provoqué par l’arrivée des marques de mode mastodontes que sont Zara, H&M, TopShop etc. que quelque soit le vêtement (et par extension quelque soit le site ou support de communication) ce qui compte avant tout aujourd’hui c’est la marque, l’image de la marque, dis moi qui t’habille je te dirais qui tu es… A méditer.

etapesmillion copie

 

j j j

Sophia Kokosalaki

 

Créatrice gréco-anglaise, Sophia Kokosalaki, n’a pas encore la hype de ses semblables Stella Mc Cartney voire Phoebe Philo. Toutefois, son style inimitable, puisant dans ses origines grecques, imaginatif et très féminin à déjà  assuré le succès de sa marque, séduit le très branché créateur italien de luxe Ruffo Research et les organisateurs des Jeux Olympiques de 2004 d’Athènes pour qui elle dessiné les costumes de la cérémonie d’ouverture. En voyant certains de ses fourreaux on ne peut s’empêcher de penser à Madame Grès. À suivre.

Son site
Informations complémentaires

j j j

Ozwald Boateng

Oswald Boateng, 38 ans, né au Ghana est aujourd’hui LE tailleur de Savile Row dont on parle le plus. Non content d’être celui qui a permis à la célèbre rue londonienne d’être à nouveau sur le devant le scène (notamment grâce à l’ouverture d’une boutique en son nom aux Etats-Unis), il est également le tailleur des stars (Samuel L. Jackson, Usher, David Bowie, Jude Law…) et à reçu de la part de la reine Elisabeth l’Ordre de l’Empire Britannique.

Oswald Boateng, 38, born in Ghana is the Savile Row tailor of the moment, he recently received from Queen Elizabeth the Order of the British Empire. He is the one that helped the famous London street to get back on the front of the stage (thanks to the opening of a shop in the U.S.). He is also the tailor of the stars (Samuel L. Jackson, Usher, David Bowie, Jude Law …).

Mais c’est avant tout pour sa propre ligne éponyme et son succès depuis deux saisons en tant que directeur artistique de Givenchy homme qu’il nous intéresse. Sa ligne qu’il définit comme étant forte, masculine dans la pure tradition britannique est dynamisée par de vives couleurs pour les doublures et une coupe très sexy. Chez Givenchy son travail est plus fluide et féminin.

But first of all we are interested by his eponymous line and its success over the past two seasons as artistic director of Givenchy menswear. His line that he defines as strong and masculine, in the British tradition, is driven by strong colors and a very sexy cut. At Givenchy is work is more fluid and feminine.

Site

Blog

Suzy Menkes’ article

Photo credit: Amit Lennon, Camera Press / Retna

j j j

M/M (Paris)

 

Les graphistes M/M sont Michael Amzalag et Mathias Augustyniak issus de la prestigieuse école des Arts Décoratifs sont aujourd’hui des stars du graphismes. Ils embrassent largement, depuis près de dix ans, le spectre art-graphisme-mode. On ne compte plus leurs collaborations avec des « stylistes-artistes » comme Yohji Yamamoto, Jil Sander ou encore avec le Palais de Tokyo. Ils sont actuellement une référence incontournable du domaine de la création artistique et des métiers de la création.

Leur site (un peu hermétique, quand on y est pas habitué)

A lire

Article du journal Le Monde

j j j

Bless

bless

Bless est une marque de mode germano-autrichienne créée en 1993 par deux étudiantes, Desiree Heiss et Ines Kaag. Leur style est plutôt conceptuel à la frontière entre l’art contemporain et la mode, leurs créations définies par leur numéro nous obligent en permanence à engager un processus réflexif sur le vêtement. Depuis le produit numéro 00, une perruque en épi de fourrure faite en raccoon, en passant par le tee-shirt jetable (produit numéro 02) où se créait une véritable interaction avec le vêtement, les deux jeunes femmes ont intégrés d’autres créatifs au sein de leur marque, des stylistes, des graphistes ainsi que des designers produits. Une exposition sur leurs réalisations à lieu du 16 au 21 janvier à la Villa Noailles à Hyères.

Visite de leur site

j j j

Da Font

dafont

LE site où vous pouvez trouver des fontes gratuites diverses et variées pour vos différents projets.

 

j j j

Monsieur Z…

Il fait partie de ceux qui ont remis au goût du jour l’illustration dans la presse magazine. Ses images léchées, très chic avec une touche un brin rétro ont fait le bonheur du magazine Wallpaper. Son style à été depuis maintes fois copié, jamais égalé.

Visitez son site

j j j