Pierre Cardin fête ses 60 ans

 

Pierre Cardin 84 ans fête les 60 ans de sa marque, il est un des cinq français les plus connus au monde. Il fait ses classes chez Paquin et Dior (1946), son style et son audace font rapidement de lui un des jeunes premiers de la mode, il ouvre sa maison en 1950. Du style Cardin on retiendra surtout l’apport des matières synthétiques, son style futuriste, les formes géométriques (Cardin est un admirateur du cercle), les couleurs contrastées et le style unisexe. L’homme Cardin est plus vaste, car outre le stylisme, il s’intéresse à toutes les formes de design, il est aussi un véritable homme d’affaires et mécène. La marque Cardin va en effet rapidement quitter l’hexagone pour se tourner vers d’autres pays et notamment l’Asie (Japon, Chine et Russie), il va développer un véritable empire (estimé à 6 milliards d’euros) et apposer sa marque sur plus de 800 produits allant du simple stylo, en passant par la cravate, les casseroles, au restaurant Maxim’s (en 1981).
Que reste-t-il de son influence aujourd’hui sur la mode, le futur qu’il décrivait dans les années 60 c’est aujourd’hui et peut-être déjà  demain, il faudra se rendre à la rétrospective prévue à la rentrée 2008 au Musée Galliera pour s’en rendre compte.

Site

j j j

Livre | Mode & contre-mode

 

mode-contre-mode-2

Un livre très intéressant, traitant de l’influence de la mode à travers des propos, citations et aphorismes tirés d’ouvrages de siècles passés. On visite les fabulistes médiévaux, les moralistes du grand siècle français ou étrangers, de Montaigne à Oscar Wilde en passant par Georges Pérec. « Cette anthologie met au jour les rapports qu’entretiennent les femmes et les hommes au temps, au corps et au politique à travers la mode. »
A emporter avec soi pour les vacances, organisé en cinq parties (de la mode, du temps, du corps, du politique et un épilogue) il se lit très facilement, les articles, poèmes et citations se succedant on peut donc en lire un petit peu au bord de la piscine, sur la plage, au lit, bref sans avoir à se concentrer sur un fil particulier.

Lien Amazon

j j j

Björk, la mode et le graphisme

Il est intéressant de constater l’évolution des relations entre la chanteuse Björk et les deux domaines que sont la mode et le graphisme.
En effet, Björk était il y a quelques années, peut-être un peu moins aujourd’hui, une muse et surtout une ambassadrice de la jeune création de mode. Souvenons-nous de ces moments forts: la montée des marches, puis la Palme en mai 2000 à Cannes en robe d’Alexandre et Mathieu ou la robe Ange créée par Jeremy Scott (mise sur la tournée Homogenic en 2001); sans oublier les As Four, Bernard Wilhelm etc. Comme Madonna lors de la précédente décennie, faire porter une de ses créations par Björk est gage de succès, la meilleure façon de débuter sa carrière…

Qu’en est-il aujourd’hui ?
Pour Medulla son dernier album, Björk à fait appel au M/M Paris duo de graphistes français, de renommé internationale et dont le champ d’activité s’étend du graphisme à l’art contemporain. Les M/M Paris ont collaborés avec Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin pour la vidéo de Hidden Place et ont conçu la typo et le graphisme que l’on trouve sur l’album et utilisée pour le collier que porte la chanteuse en couverture. Les M/M Paris ont imprimés de manière forte leur style à travers ces deux réalisations pour Björk.
Il ne fait pas de doute que bien que confidentiel, la visibilité apporté par Björk sur le travail de ces deux graphistes en a été plus évidente.
Björk muse et ambassadrice se fait visionnaire identifiant parfaitement l’évolution et crée un lien entre ces deux mondes que sont graphisme et mode.


Björk en Jeremy Scott, sur la tournée Homogenic en 1998


Mai 2000, Bjork en Alexandre et Matthieu avec Lars Von Trier pour la Palme d’or.


Graphisme pour la pochette du EP « Hidden Place »

 


Björk « en » MM/Paris pour la couverture de l’album Medulla.

Voir égalemment le billet que j’avais déjà  consacré aux MM/Paris

j j j

Thinking with type

ellen-lupton-thinking-with-type

Livre magistral à destination des graphistes, étudiants, éditeurs, écrivains et toute personne intéressée par la typographie et les univers graphiques. Ce livre d’Ellen Lupton, graphiste américaine (directrice du département graphique au Maryland Institute College of Art) et conservateur au National Design Museum de New-York explique en termes simples et didactiques une brève histoire de la typographie, mais aussi comment organiser des informations sur une page ou un écran, quelle typo utiliser ou comment ordonner et aligner un paragraphe, bref des questions quotidiennes pour tout graphiste et pour toute personne créant des supports de communication. Le livre est largement agrémenté d’exemples pratiques commentés, de citations et de visuels. Ce livre est devenu mon livre de chevet et je conseille fortement d’y jeter un oeil.

Le site d’Ellen Lupton
Lien Amazon

j j j

Christian Joy ou la mode DIY (Do It Yourself)

Je suis allé voir les Yeah Yeah Yeahs en concert, groupe phare de la tendance electro-punk-clash qui sévit ces dernières années. Je suis tombé sous le charme des tenues de Karen O, la chanteuse.

karen-o-christian-joy

Christian Joy, américaine est la créatrice auto-didacte de ces panoplies abracadabrantes et improbables, voire un peu chamaniques.
A eux deux, ils ont recréé et surtout ré-actualisé ce côté DIY (Do It Yourself), propre aux groupes punk de la fin des années 70 et insuffleront peut-être un peu d’énergie brute au monde de la musique et par extension de la mode, qui en ont bien besoin. A suivre donc…

Le site de Christian Joy
Le site des Yeah Yeah Yeahs

j j j

Hyères 2006

Le XXIe Festival de la mode et de la photographie d’Hyères à fermé ses portes la semaine dernière. Le lauréat Anthony Vaccarello à présenté une collection femme, organique et très graphique, les avis sont assez controversés, de ceux qui n’apprécient guère le côté SM de sa collection à ceux qui voit en lui un futur Alexander MacQueen ou Nicolas Ghesquière.

Photo de couverture Grégoire Alexandre

La collection
Visitez absolument le reste du site du Festival !

j j j

Donna Franklin, la fibre réactive

donna-franklin

Donna Franklin, étudiante au Perth Institute of Contemporary Art réalise une robe « vivante » accueillant à sa surface des… champignons.
The most captivating work at the Perth Institute of Contemporary Art for me was Donna’s superb dress. It wasn’t until she was melting under the lights of the symposium guest speakers table with me that I fully understood what I was looking at and could slightly appeciate her art practice. Initially she immersed herself in the scientific realm of colour and growth with a large experiment with moulds, resulting in her first art fashion with a dress sewn in fabric highly patterned by mould stains.

Must read, Wired article

Despite being the opposite of what we perceive as being attractive in the normal scheme of social expectations, the dress has a tantalising elegant appearance with graceful white fabric and shades of grey patterning. Donna moved on to working with fungi resulting in the stunning ‘Fibre reactive’. This is a living garment, an experiment in a symbiotic relationship between the garment as a host for the fungi and the wearer.

When asked how long she expected the dress to live in its current form, Donna gave a slightly sad sigh and said she wasn’t ready for her garment to pass away! Her work is an exquisite blend of installation, fashion, science and feminine passion.

j j j

Cybermode

Le groupe américain de commerce en ligne Amazon.com a annoncé lundi le rachat, pour un montant non divulgué, du site de vente de prêt-à-porter féminin Shopbop.com, qui doit venir compléter son propre rayon de vêtements et accessoires aux États-Unis.
La firme Shopbop, fondée en 1999 à Madison dans le Wisconsin, revendique aujourd’hui dans ses rayons virtuels plus de 75 marques de créateurs de mode, dont Marc Jacobs, Catherine Malandrino ou Diane Von Furstenberg, ont précisé Shopbop et Amazon dans un communiqué commun.
Le site Shopbop.com continuera à fonctionner et à être accessible indépendamment de sa maison mère, mais sera exploité «comme un complément» de la plate-forme où Amazon vend vêtements et accessoires aux États-Unis, ajoute le communiqué.
Cette intégration va lui ouvrir l’audience des «dizaines de millions» de personnes habituées à fréquenter les pages d’Amazon, s’est félicité Russ Grandinetti, responsable de la division «Apparel and Accessories» d’Amazon.

Source Agence France Presse, via Technaute

j j j

Kris Van Assche, l’homme fleur

 

Garde-robe masculine résolument actuelle, poétique et accessible, la collection automne/hiver 2006/07 contient des costumes trois-pièces avec de sublimes pantalons affinant la silhouette, des cravates portées ton sur ton, un borsalino avec de nouvelles proportions, très allongé, très graphique, un peu expressioniste. Coup de coeur aussi pour ses caleçons noir et gris, très chic, portables à mon sens, au bureau, comme le week-end. Un élégance nonchalente, beaucoup moins « on the edge » que l’homme Dior d’Heidi Slimane, mais tout aussi intéressante.

Kris Van Assche est issu de l’Académie Royale des beaux-Arts d’Anvers, et fait partie de la nouvelle génération de créateurs belges dans la lignée de Raf Simons…

Site

j j j