— LE MODALOGUE

Archive
humeur

La garçonne at Nino Cerruti and a beautiful lingerie detail on the back, Paris fashion week men summer-spring 2011

Effet de détails dans le dos, de longs rubans rose pale à l’esprit lingerie. Le dos c’est aussi celui de Mireille Darc dans le film « Le grand blond avec une chaussure noire ».

Guy Laroche design a famous dress for french actress Mireille Darc in the seventies. Generally designers rarely focus on the back, is it a question of confidence for the women, a fear of being backstabed or of being slandered ?

Mireille Darc wearing outrageous Guy Laroche dress in « Le grand bland avec une chaussure noire » (english linkfrench link), 1972

Le dos c’est aussi…

La peur d’être poignardé dans le dos,
Avoir bon dos ou la peur d’être accusé,
Céder ou courber le dos,
Être désemparé et faire le gros dos,
Le dédain, alors tourner le dos à quelqu’un,
Bouh ! Donner froid dans le dos.

Read More

 

 

COMING BACK HOME NEAR PARIS SAINT LAZARE STATION… BUMPING INTO TRICKY AND ROBERT « 3D » DEL NAJA, FROM MASSIVE ATTACK.

Read More

Taylor Momsen dont on attend la suite des aventures de son personnage de Jenny Humphrey dans la saison 3 de Gossip Girl, à vu son style décrypté par deux magazines de référence la semaine dernière.

Chez Elle (ci-dessous) c’est une tenue gipsy-chic, sans faille de chez Gypsy 05, qui est passée au crible à travers le style emphatique propre à la rédaction de l’hebdo féminin. Ce qui donne en quelques mots: « le look de Taylor Momsen on adore, il est so fashion, elle a tout compris et on craque toutes pour…« . Bref la journaliste à aimé, avec une mention spéciale aux cheveux longs de l’actrice « plus Courtney Love que Marilyn Monroe… ».

taylor momsen-elle

Autre publication, autre style, Les Inrockuptibles taillent un costard, en mode « langue de pute », pour la jeune star. Pour la coiffure manque de chance, elle s’est récemment fait couper les cheveux « à la Joan Jett » (une ex-rock star des années 80) pour un résultat… « en carton » (dixit Diane Lisarelli, la journaliste).

Pour ses 16 ans, la jeune fille à donné un mini-concert avec les Pretty Reckless son groupe de rock, dans une tenue très grungy, qui n’est pas sans rappeler la Courtney Love des mid-90. Sauf que cela ne plaît ni à la journaliste qui trouve que tout cela est « trop propret », « sans folie » et « craignos », ni à Courtney Love herself qui se fend d’un twitter assassin à l’encontre de Taylor Momsen: « @taylorxmomson, ferme ta putain de gueule de jeune salope privilégiée et ne mentionne plus mon nom (…), s’il te plaît arrête d’aimer ma musique… » (toute l’histoire ici). Bref pour le news culturel, la jolie môme est loin d’avoir atteint le Nirvana du fashion-rock et nous on se marre.

taylor maomsem-inrocks

Read More

Il y a quelques semaines, un journaliste irakien a lancé sa chaussure à la tête de l’ex-chef d’état américain George Bush.

D’autres ont suivis depuis…

Si le vêtement est un moyen de communication, d’affirmation de soi et parfois de contestation, plus encore est le jeté de vêtement

Séquence humour.

« Jeter sa chaussure « (Louboutin/Berlutti), exprime le mépris;

« Baisser son pantalon » (Marité & François Girbaud), exprime la soumission;

« Jeter son gant » (Causse), pour engager un duel;

« Lancer son chapeau » (Philip Treacy), en signe d’allégresse;

« Rendre son tablier (Gelbard & Facchinetti), en guise de démission;

« Jeter son bonnet par dessus les moulins » (Stephen Jones), dit de la jeune fille bravant la bienséance.

Read More

Charlotte Rampling fait partie de ces femmes «mûres», quasi-intouchables, qui inspirent toute une jeune génération de photographes, réalisateurs et stylistes. Elles sont, grâce à leur rôles à l’écran, leur carrière, des femmes-fantasmes. Elles sont ces femmes dont l’image soutient la comparaison avec celle de la génération de leur filles. Qu’elles soient trashy-borderline ou bourgeoises coincées, leur statut leur confère respect et admiration.

Je viens de découvrir Charlotte Rampling en poupée manga (O_O), sans retouches, ni artifices, posant pour Jacques Bosser.

Jacques Bosser – Léona, 2008

Jacques Bosser - Léona, 2008

Ces femmes, plus que des stars sont des icônes, il y a comme le premier sens du mot l’indique, quelque chose de sacré, de religieux chez ses elles que la star n’a pas encore.

Il en va de même pour Isabelle Huppert aussi à l’aise avec Chabrol que Joachim Lafosse, aussi sublime dans La pianiste que dans L’ivresse du pouvoir. Jeanne Moreau, sulfureuse dans Les Amants, ambiguë dans Jules et Jim et à la voix incomparable, bien qu’appartenant à une génération précédente, témoigne du même respect. Et que dire de Jacqueline Bisset ou Lauren Hutton? Bref elles sont étonnantes.

Il ne reste qu’à souhaiter que Cate Blanchett, Kate Winslet, Kate Moss, Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou Scarlett Johansson suivent la même voie.


Infos
Exposition du 22 janvier au 28 février – Galerie Phal – 26 rue Mazarine – 75006 Paris
Voir égalemment :
Juergen Teller x Charlotte Rampling (Louis XV) : ici
Sur le site de Purple Magazine : ici

Read More

voeux-colombe-2009

Une colombe de la paix pour célébrer la nouvelle année. La paix intérieure, la paix avec vos familles, vos amis, votre voisin, vos amours, votre santé, la paix pour tous. Une paix qui laissera le champ libre à notre agitation intérieure, celle qui est créatrice de projets, d’idées et de rencontres. Bonne année.

Read More

Martin Margiela fête ses 20 ans et se rend hommage ainsi…

margiela-20-years

Sonia Rykiel fête ses 40 ans et Martin Margiela lui rend hommage ainsi 🙂

rykiel-40-years

Read More

J’ai toujours préféré Garbo à Marlène, plus mystérieuse, plus atypique, Garbo est plus désirable, forcément.

Forcement, je n’ai pas été un grand fan des fantastic four des runaways des années 90, Naomi, Claudia, Linda et Cindy, beautés trop évidentes selon moi, trop facile.

Forcément, bien qu’arrivant légèrement plus tard,  Kristen Mc Menamy, Shalom Harlow, Karen Elson, Erin O’Connor ou l’étonnante Devon Aoki sont plus fascinantes.
Idem pour Agyness, moins institutionnalisée que  Kate Moss.

Forcément quand j’ai vu la nouvelle campagne de communication du Printemps, je n’ai pas pu m’empêcher ce rapprochement avec Siouxsie Sioux, égérie gothique-rock.

Ci-dessous, le maquillage des yeux de princesse égyptienne popularisé par Siouxsie Sioux à la fin des années 70, réinterprété sur l’androgyne visage d’Agyness.

Ainsi qu’une tenue rappelant celle de Siouxsie Sioux en pleine période punk

siouxsie-sioux-clown

Voire celle de Klaus Nomi


crédit photo : Ewook78(at)aol.com

Read More

Tout a commencé avant-hier matin avec la disparition d’Yves Saint Laurent lorsque j’ai recroisé le bleu Majorelle.


Jardin de Majorelle, Marrakech


Yves Saint Laurent, l’Officiel 1976


Robe vestale en jersey de laine, Yves Saint Laurent Rive Gauche, Vogue 1986


Campagne Printemps-Été 2008, Stefano Pilati pour Yves Saint Laurent

Puis je me suis souvenu avoir dévalisé notre marchand de couleur il y a 3 ans avec mon petit garçon alors âgé de 3 ans et demi. Sa couleur préférée étant le bleu, il a réalisé l’œuvre ci-dessous:


En bleu turquoise, bleu de France, bleu de Prusse, bleu nuit, bleu ciel et bleu canard, un éléphant, un ours et des traces de pas…

Alors, je me suis mis à lister la liste des bleus, tel un poème de Jacques Prévert.

le bleu Klein, pour Jeanne Lanvin
le bleu Lanvin, pour Michel Klein
le bleu pastel, pour Jacques Esterel
le bleu émeraude, pour Vivienne Westwwood
le bleu acier, pour Gianfranco Ferré
le bleu azur, pour la Couture
le bleu canard, pour Léonard
le bleu céruléen, pour Madame Paquin
le bleu ciel, pour Gabrielle Chanel
le bleu indigo, pour Yohji Yamamoto
le bleu cobalt, pour W& LT (1)
le bleu électrique, pour Manolo Blahnik
le bleu bleuet, pour Paul Poiret
le bleu de France, pour Wolfgang Tillmans
le bleu empire, pour Björk Gudmunsdottir
le bleu de Prusse, pour Jérôme Dreyfuss
le bleu Majorelle, pour YSL
le bleu marine, pour Ter et Bantine
le bleu nuit, pour Elsa Schiaparelli
le bleu outremer, pour Nicolas Ghesquière
le bleu horizon, pour Louis Vuitton
le bleu blanc-bleu, pour Edward Henri Molyneux
le bleu pétrole, pour Gaultier Jean-Paul
le bleu des mers du sud, pour Plein Sud
le bleu roi, pour Véronique Leroy
le bleu vert, pour Daniel Hechter
le bleu cyan, pour Marc Le Bihan
le bleu de guède, pour Karl Lagerfeld
le bleu de travail, pour Kookaï
le bleu comme toi, pour Jean-Claude Jitrois
le bleu presque transparent, pour Marc Bohan

je vous laisse

le bas-bleu
l’ange bleu
l’heure bleue
le cavalier bleu
la période bleue
le blue jean

et tous les autres bleus


(1) Wild & Lethal Trash, la marque de Walter Van Beirendonck que l’on prononce « walt »

Read More