Transdisciplinarité | RDAI-Architectes

Découverte ce week-end de la Galerie d’Architecture, lieu qui promeut la dimension interdisciplinaire de l’architecture. Actuellement les architectes du bureau RDAI–Architecture y exposent leurs créations.

Le cabinet d’architecte, d’architecture intérieure et de design RDAI–Architecture aborde ses projets avec une démarche holistique afin de bâtir des projets cohérents. Il officie aussi bien au niveau de l’objet (création textile pour des tapis) que de la structure monumentale (immeubles d’habitation, hôtels…).

Tout comme la Maison Hermès qui avec Shang Xia mêle les savoir-faire ancestraux avec la contemporanéité, l’agence RDAI–Architecture (d’ailleurs partenaire privilégié d’Hermès) sait combiner les talents de l’artiste-artisan japonais Yugengaisha Nakata faiseur de sculptures en bambou avec la construction architecturale pour réaliser des façades à la singularité étonnante. Ou encore, exploiter le travail du métal tissé de Sophie Mallebranche pour la boutique Hermès de Bond Street.

La démarche de l’agence RDAI–Architecture se veut transversale et interdisciplinaire, répondant ainsi à l’époque. Conjuguant donc, ses talents et des talents vers une trans-disciplinarité qui au contraire de se volatiliser ou de s’éparpiller « façon puzzle » proposent des réalisations attentionnées de l’humain et de son environnement.

Ci-dessous à gauche: Pippa, édition Hermès 1983 et dessous à gauche Les Bains, Paris, 2015

rdai-archnitecte-1

rdai-archnitecte-2 rdai-archnitecte-3 rdai-archnitecte-4

Ci-dessous: La Maison Hermès, Dosan Park, Séoul, 2006

rdai-archnitecte-5

Ganjam, flagship

rdai-archnitecte-6 rdai-archnitecte-7

rdai-architecte-10

Ci-dessous de gauche à droite: Tapis laine et soie (Tai Ping, boutique Ganjam, Bangalore), Bambou (Yugengaisha Nakata, claustra en lamelles, Maison Kima et Why pour Hermès), Métal tissé dégradé (Sophie Mallebranche, Hermès Bond Street, Londres)

rdai-architecte-11

Ci-dessous: Merisier (Redwood, facade en tubes, Hermès Bangkok), Verre cinétique (Bernard Pictet, Hermès Hambourg)

rdai-architecte-12rdai-archnitecte-8 rdai-archnitecte-9

j j j

Vizzavona, Grand Hotel de la Fôret, snobbery and decay

Found an other palace here in Corsica. This one is located in the mountains in the little town of Vizzavona.

As Ajaccio at the end of the XIXth century the area was popular with wealthy british. The hotel now in ruins, was built in 1893 (10 years after the Cyrnos Palace) and named Grand Hôtel de la Fôret.

Two wide floors, accessible by a double-flight staircase, it was surrounded with all the necessary for the british high society (tennis courts…).

After the second world war, the 1950’s was the end of the golden era, Vizzavona saw is decline. The Grand Hôtel de la Fôret closed and was quickly ransacked.

Despite this, among the ruins, it’s an other mysterious moment, close your eyes and it’s an other time travel.

grand-hotel-foret-5grand-hotel-foret-10

Below, the golden gate. Close your eyes and you can see the letters of the word « ôret » for « Fôret » (forest) in red

grand-hotel-foret-8 grand-hotel-foret-2 grand-hotel-foret-3 grand-hotel-foret-6 grand-hotel-foret-7 grand-hotel-foret-9 grand-hotel-foret-11 grand-hotel-foret-4grand-hotel-foret

Below, the Grand Hotel de la Fôret in its heydaygrand-hotel-vizzavona-2

 

 

A look at the Victotrian dresses and the XIXth century fashion at the V&A museum

 

j j j

Cyrnos Palace, grande bellezza Campbell

In the middle of XVIIIth century, English people were discovering mediterranean in winter. Nice, in south of France saw the construction of a walkway called The promenade des Anglais.

A little time after (circa 1870) the wealthy scottish Miss Thomasina Campbell decided to live in Ajaccio (island of Corsica). She wrote a propaganda book, Notes sur l’île Corse about the quality of life in Ajaccio. This book was a success and help the « happy few » english to discover this new seaside resort. At the end of century, during winter it was thousand of english people who were living in the city.

Cyrnos Palace (Cyrnos means Corsica in greek) was built in 1883 after Miss Campbell acquired the land. All building materials were transported by boat from England and the place became Palace Hotel in 1890. The surroundings became a place of society life.

This place we discovered recently by chance reminds me this great movie La Grande Bellezza. Quiet, out of time and full of nostalgia.

cyrnos-palace-2cyrnos-palace-15

cyrnos-palace-3

cyrnos-palace-14 cyrnos-palace-11  cyrnos-palace-9  cyrnos-palace-7

cyrnos-palace-8cyrnos-palace-6 cyrnos-palace-5 cyrnos-palace-4 cyrnos-palace-12cyrnos-palace-10

cyrnos-palace-1

To read Notes sur l’île de Corse

notes-ile-corse

 

j j j

Radio France

Radio France représente un des derniers bastions où la Culture et l’esprit critique demeurent, loin des rythmes frénétiques. Contre vents et marées, le modèle Radio France s’adapte et évolue perpétuellement afin de rester en phase avec l’époque. Du Masque et la Plume (émission créée en 1955) à la tranche quotidienne d’humour, anciens et modernes cohabitent dans un esprit d’universalité et d’éclectisme choisi.

Marion Bernard, journaliste du service Culture de France Info, spécialisée dans la musique, nous à accordé quelques heures pour nous offrir une visite privée des nouveaux locaux, un territoire de l’information, à préserver.

france-inter-info-6france-inter-info-7 france-inter-info-9france-inter-info-23france-inter-info-2

france-inter-info-31france-inter-info-8france-inter-info-10france-inter-info-5

La radio évolue en ce début du XXIe siècle. Passer sur la FM c’est aussi prendre soin de son look car tout est filmé afin d’être diffusé sur le web et ouvrir ainsi de nouvelles interactivités. Voilà qui oblige par exemple, à repenser les espaces de travail afin notamment d’avoir une meilleure exposition lumineuse.

france-inter-info-4france-inter-info-30

Vue imprenable du dernier étage.

france-inter-info-24

Vue depuis l’agora

france-inter-info-32france-inter-info-11

france-inter-info-22

Nous ferons une halte au sein du superbe auditorium en forme d’arène surplombé d’un orgue monumental. La salle de 1461 places qui a récemment reçu Dominique A, est entièrement recouverte de bois, elle accueille aussi les formations musicales de la Maison de la Radio.

france-inter-info-13 france-inter-info-19 france-inter-info-21france-inter-info-25france-inter-info-18  france-inter-info-16 france-inter-info-15 france-inter-info-14 france-inter-info-12france-inter-info-17

j j j