Les Moteurs Esthétiques

Des beautés numériques au stylisme ultra élaboré, aux prises des vues qui sonnent justes, à l’esthétisme prenant.

Des juxtapositions d’images, des couleurs mêlées avec ingéniosité, une photogénie évidente, une élégance du noir et blanc.

Coffee and Cigarettes, Jim Jarmusch

coffee-and-cigarettescoffee-and-cigarettes

The Limits of Control, Jim Jarmusch

The-Limits-of-Control The-Limits-of-Control The-Limits-of-Control The-Limits-of-Control The-Limits-of-Control The-Limits-of-Control

La Piel Que Habito, Pedro Almodóvar

La-piel-que-habito

Etreintes Brisées, Pedro Almodóvar

étreintes-briséesétreintes-brisées

Twin Peaks, David Lynch

twin-peaks

La Famille Tenenbaum, Wes Anderson

wes-andersonwes-anderson

Laurence Anyways, Xavier Dolan

laurence-anywaysxavier-dolan

Ed Wood, Tim Burton

ed-wooded-wooded-wood

Dead Man, Jim Jarmusch

dead-mandead-mandead-mandaed-man

j j j

L’Ecole Van Cleef and Arpels | La tradition de l’excellence

Nichée au coeur d’un hôtel particulier du XVIIIe siècle, l’École Van Cleef & Arpels, ouverte depuis deux ans à l’initiative de Marie Vallanet-Delhom, la présidente de l’école, nous invite au sein de sa nouvelle adresse, place Vendôme. Un environnement où l’on se sent vite à son aise, tant les locaux sont étudiés avec raffinement et élégance. Du pur luxe tout en discrétion à l’image de la maison.

Nous sommes guidés le long d’une balade pédagogique au cœur de l’école, une évolution étudiée avec goût et ingéniosité.

Gemmologue

Van-cleef-and-arpels-gemmologue

l'école van cleef and arpels

Destinée à révéler une partie du monde très confidentiel de la Joaillerie et de l’Horlogerie, L’École Van Cleef & Arpels met en œuvre des rencontres intellectuelles avec des professionnels renommés, tels que des historiens, des gemmologues, des joailliers, des illustrateurs et bien d’autres.

Le but premier de cette rencontre? Donner une approche émotionnelle, sensorielle et professionnelle de ces métiers d’exception, partager une histoire et un savoir-faire unique avec un public venu du monde entier et découvrir les trésors de la grande maison parisienne. Une expérience de qualité aussi rare qu’exceptionnelle, aussi enrichissante que singulière.

l'école van cleef and arpels

blouse-école-Vancleefandarpels

cours-illustration-van cleef and arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

L’École se dissocie par son programme pédagogique. Il se regroupe sous treize cours d’une durée de quatre heures chacun, dispensés en français et en anglais, répartis sous trois thèmes: l’histoire de l’Art, le Savoir-Faire, le Monde des Pierres.

Le succès de l’École Van Cleef & Arpels semble reposer sur la pédagogie professionnelle et innovante qu’elle offre à ses 2200 élèves.

bibliothèque-van-cleef-and-arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

Texte Juliette Druelle + Karen N’Zila

Photos Juliette Druelle

j j j

Azzedine Alaïa, l’excellence

Les louanges sont au rendez vous lorsque l’on évoque le créateur Azzedine Alaïa. Des créations au rang d’œuvres d’art, loin des images d’une certaine industrie du luxe. Fasciné par le corps féminin, Azzédine Alaïa, sculpteur issu des Beaux-Arts, le sublime de façon prodigieuse, « un véritable artiste qui crée son œuvre comme bon lui semble ».

Afin de célébrer sa rénovation, le Palais Galliera accueille l’œuvre du visionnaire, des créations en écho à l’envergure du lieu. Les silhouettes nous apparaissent comme des statues où vêtements et corps ne font plus qu’un, comme s’ils avaient été façonnés dans le même moule. Olivier Saillard, directeur du musée, choisi de mettre en scène les créations sans vitrine, afin de initier un dialogue entre elles. Les modèles semblent alors prendre vie à travers les courbes féminines.

En observant l’œuvre du maître, le rapport au corps est une évidence, structure, souplesse, sculpture, sont les mots récurrents lorsqu’on évoque son œuvre.

 

azzedine-alaia-3 azzedine-alaia-4

Couturier à la prouesse technique impressionnante, ses créations peuvent se référer, par la sensualité et la sublimation des courbes du corps, à la Vénus Génitrix. Le travail de drapé et de coupe rappelle également l’œuvre de la révolutionnaire Madeleine Vionnet. Le vêtement Alaïa est structuré de façon à épouser parfaitement les formes du corps.

Loin des grandes industries de mode, des tendances ou du rythme rigoureux des collections, Azzédine Alaïa présente ses collections comme il lui plaît et agit en adoptant une posture d’artiste ou d’artisan indépendant.

Il nous dit avoir reçu le meilleur apprentissage de ses amies: « apprendre la mode avec les femmes ». Alaïa crée avant tout des robes pour ses proches: de Greta Garbo à Rihanna en passant par Michelle Obama ou Grace Jones.

azzedine-alaia-1 azzedine-alaia-2

Le créateur modèle et façonne des silhouettes aux proportions novatrices. Certaines robes semblent d’ailleurs venir tout droit du vestiaire du moyen-empire égyptien tant elles épousent parfaitement les courbes du corps. Des créations qui perdurent dans le temps et qui ne se résument pas à une époque tellement elles sonnent justes, intemporelles.

 

j j j

PFW | Amaya Arzuaga

amaya-arzuaga-ss-2014

La créatrice espagnole, Amaya Arzuaga, a présenté, le 30 septembre dernier, au sein de l’institut Cervantès, sa collection printemps/été 2014. Un défilé au coeur de la fashion week parisienne, une sphère privilégiée à laquelle elle appartient depuis plusieurs saisons déjà .

Le défilé est mis en scène dans un espace habité par la lumière et saturé de couleur. Un lieu qui fait écho au sculpteur de lumière James Turrell et ses Monochromes Lumineux.

Des silhouettes qui suivent une ligne structurale. La créatrice expose un travail de volumes donnés au corps et crée une composition de courbes, de spirales et de jeux asymétriques.

Le parti pris étant le travail de la coupe, Amaya Arzuaga radicalise les couleurs et choisit de travailler en aplats. Une palette composée de jaune, vert et rose vif, que la créatrice associe au blanc et noir, des variations de couleurs nettement définies.

j j j

La légende de Shalimar

guerlain-shalimar-1
De gauche à droite (Laurent Boillot – PDG de Guerlain, Bruno Aveillan – Réalisateur, Thierry Vasseur – Nez de Guerlain).

Shalimar, un jus âgé de plus de 90 ans et pourtant d’une actualité brûlante.

L’incontournable Maison parisienne nous dévoile dans le cinéma privé Le Katara du Royal Monceau le nouveau court-métrage du réalisateur Bruno Aveillan au savoir-faire plus que créatif: un court-métrage qui sonne juste, tout comme le jeu d’acteurs. Le réalisateur nous plonge au cœur de l’essence même du parfum, dans les jardins Shalimar. Il s’agit d’éviter soigneusement les clichés sur l’Inde, donc pas de folklore, ici, mais plutôt un film racontant l’histoire mythique de Shalimar dans une Inde mystique.

La princesse Mumtaz Mahal et l’empereur Shah Jahan, un couple devenu légende, est interprété par l’ambassadrice de Shalimar, Natalia Vodianova (somptueuse en Yiqing Yin) et Willy Cartier. Un film animé par une passion brûlante où l’émotion est véhiculée par un jeu d’acteurs précis et une bande son signée Hans Zimmer.

Ci-dessous modèle de Yiqing Yin

guerlain-shalimar-2

Bruno Aveillan, donne un nouveau souffle à Shalimar. Ce film publicitaire inscrit définitivement le parfum dans un univers propre, avec une sensualité affirmée et lui donne une nouvelle identité, affirme une manière de vivre et une allure.

Le parti pris étant de laisser place à l’histoire et de ne pas raccourcir le film afin qu’il soit plus « web-friendly », c’est un « long » récit de près de six minutes qui nous est proposé afin de capter l’essence de Shalimar.

Bruno Aveillan réalisait il y a un peu plus d’un an « l’Odyssée de Cartier », un court-métrage qui s’inscrit dans un parti pris esthétique similaire à « la légende de Shalimar » : ralentis, effets spéciaux, paysages et décors majestueux, musique grandiose. Un cocktail très très Hollywoodien, un poil surfait.

Guerlain se déplace vers une ouverture plus cinématographique, bien que ce court-métrage reste tout de même ancré dans l’univers de la publicité (les acteurs sont des top-modèles, Bruno Aveillan réalise essentiellement des films publicitaires). On reste loin des campagnes Dior, Prada ou Yves Saint Laurent et de l’univers de cinéastes comme David Lynch, Roman Polanski ou Darren Aronofsky où contenu, fond et forme sont tout autre.

Ci-dessous, images tirées du film

guerlain-shalimar-4 guerlain-shalimar-3 guerlain-shalimar-5 guerlain-shalimar-7 guerlain-shalimar-6 guerlain-shalimar-8 guerlain-shalimar-9 guerlain-shalimar-10

j j j

Style | Walter Van Beirendonck

L’éclatant designer du groupe des « six d’Anvers », présentait sa nouvelle collection masculine le 26 juin dernier au sein de la Rotonde du glacier de l’Opéra Garnier. Un défilé très créatif, comme toujours.

La galerie dédiée au défilé est baignée par une lumière de fin d’après-midi. Une musique envoûtante envahi l’espace alors que le premier modèle entre en scène et nous voici plongés dans l’univers décalé du créateur belge.

Des silhouettes aux cheveux d’or (qui font écho au lieu), arpentent les allées. Elles apparaissent comme des personnages surréalistes vêtus de costumes aux épaules très marquées. Un double jeu entre élégance, sobriété et décalage excentrique façon Bowie.

Des imprimés quasiment omniprésents dans les tons pastels et des jeux de volumes très graphiques rythment les silhouettes imaginées par le créateur flamand, perturbent les lignes, laissant croire que veste et pantalon ne forment plus qu’un.

Le créateur flamand n’en n’oublie pas moins la fluidité et la légèreté propres à la période estivale. Il propose de larges tuniques, des tee-shirts et des pantalons en soie dans des tonalités colorées.

Un défilé tout en délicatesse, rêverie et poésie.

walter-van-bereindonck-5walter-van-bereindonck-6walter-van-bereindonck-1walter-van-bereindonck-2walter-van-bereindonck-3

Un an après avoir fermé son magasin d’Anvers, Walter Van Bereindonck revient au sein d’une boutique située en plein cœur du quartier de la mode. DVS, mêlant haute couture au design, créée par le créateur avant-gardiste Dirk Van Saene est un concept store de luxe dédié aux collections de talentueux créateurs belges.

DVS, Schuttershofstraat 9, premier étage, 2000 Antwerpen.

Photos Juliette Druelle

j j j