LEE KRASNER AU BARBICAN: THINK DIFFERENT

DEPUIS SON ADOLESCENCE LEE KRASNER A TOUJOURS AFFIRMÉ VOULOIR ÊTRE UNE ARTISTE PROFESSIONNELLE, QUITTE À DÉFIER TOUTES LES CONVENTIONS.

ACCEPTÉE À LA WASHINGTON IRVING HIGH SCHOOL, SEUL ÉTABLISSEMENT ACCEPTANT DES FILLES EN SECTION ART, LEE SUIVRA UNE ÉDUCATION EMPRUNT DE CONSERVATISME EN CONFLIT RÉGULIER AVEC SON CARACTÈRE INDÉPENDANT.
DANS LE NEW-YORK DES ANNÉES 20 APRÈS SES ÉTUDES ET TOUJOURS CONTRE TOUTES LES CONVENTIONS INHÉRENTES À SA CONDITION DE FEMME JUIVE ORTHODOXE, ELLE APPREND LE DESSIN DE NU.
ANIMÉE PAR UNE FORTE SOIF DE CONNAISSANCE AIGUISÉE PAR UNE INTELLIGENCE FÉROCE ET UN DÉSIR D’EXPRIMER SES VÉRITABLES SENTIMENTS, LEE KRASNER S’ESSAYERA À PLUSIEURS STYLES DE PEINTURE JUSQU’À SA RENCONTRE, LORS D’UNE EXPOSITION AU MOMA, AVEC LES ŒUVRES DE PICASSO ET MATISSE.

LA RÉPONSE DE LEE KRASNER AUX « DEMOISELLES D’AVIGNON » DE PABLO PICASSO

ELLE SE DÉPLOIERA ALORS DANS LE MOUVEMENT MODERNISTE ET LE CUBISME ET DEVIENDRA UNE DES PREMIÈRES ARTISTES FÉMININE À EXPLORER LE CHAMP DE L’ABSTRACTION.

CONSÉCUTIVEMENT, ELLE FERA PARTIE DE L’AVANT-GARDE NEW-YORKAISE, CELLE QUI APRÈS LA SECONDE GUERRE MONDIALE CRÉERA L’EXPRESSIONNISME ABSTRAIT AVEC COMME CHEF DE FILE SON MARI JACKSON POLLOCK.

Palingenesis, 1971

COMME BEAUCOUP D’AUTRES FEMMES ARTISTES VIVANT AVEC UN ARTISTE CÉLÈBRE, ELLE RESTERA DANS L’OMBRE DE CELUI-CI. SA FERVEUR ARTISTIQUE N’ÉTANT RÉHABILITÉE QUE PAR LA SECONDE VAGUE FÉMINISTE DES ANNÉES 70.

« I WAS A WOMAN, JEWISH, A WIDOW, A DAMN GOOD PAINTER, THANK YOU, AND A LITTLE TOO INDEPENDENT »–LK