— LE MODALOGUE

AU SUJET DE LA RÉ-INTERPRÉTATION CRÉATIVE

UNE CITATION DE DANIÈLE ROBERT, TRADUCTRICE, AU SUJET DE SON MÉTIER. UNE HUMBLE RÉFLEXION QUE L’ON PEUT ADAPTER À TOUT ACTE QUI SE VEUT CRÉATIF.

« LA TRADUCTION EST TOUJOURS UN ART DE LA PERTE. MAIS IL FAUT SAVOIR ACCEPTER DE PERDRE QUELQUE CHOSE AU PROFIT D’UNE AUTRE CHOSE, QUI VA ÊTRE UN GAIN POUR LE TEXTE. POUR LE TEXTE D’ARRIVÉE, MAIS AUSSI POUR LE TEXTE DE DÉPART, PARCE QU’ON PEUT, PAR LA CRÉATIVITÉ QU’ON Y APPORTE, SOULEVER QUELQUE CHOSE QUI N’ÉTAIT PEUT-ÊTRE MÊME PAS APPARU À L’AUTEUR.
UMBERTO ECO A EU UNE TRÈS BELLE FORMULE, IL A DIT : « TRADUIRE, C’EST DIRE PRESQUE LA MÊME CHOSE ». C’EST DANS CE « PRESQUE » QUE SE SITUE LA CRÉATIVITÉ DU TRADUCTEUR. ON N’EST JAMAIS UN CLONE DE L’AUTEUR QUE L’ON TRADUIT – C’EST IMPOSSIBLE, ET CE NE SERAIT MÊME PAS SOUHAITABLE – ; ON APPORTE UN AUTRE OUVRAGE, UN AUTRE LIVRE, AVEC UN GRAND RESPECT POUR CE QUE LE LIVRE INITIAL EST, MAIS AUSSI POUR CE QUE SOI-MÊME ON APPORTE, AVEC SA PROPRE LANGUE, SA PROPRE CULTURE, SA SENSIBILITÉ, ET MÊME SES DÉFAUTS. »

EST-CE QUE CELA PEUT REMETTRE EN CAUSE LA NOTION DE PLAGIAT?

APPLE INC. CONSIDÉRÉE COMME UNE DES ENTREPRISES LES PLUS CRÉATIVES DE NOTRE ÉPOQUE À LONGTEMPS ACCUSÉ MICROSOFT DE PLAGIER SES INTERFACES.

EN 2004 POUR LA SORTIE DU NOUVEL OS, APPLE COMMUNIQUAIT AINSI (LE CAMPUS DE REDMOND EST LE SIÈGE DE MICROSOFT)

L’IPOD D’APPLE PRÉSENTÉ EN 2001 À DE SON CÔTÉ ÉTÉ COMPARÉ AU JUKEBOX 6000 DE LA SOCIÉTÉ ARCHOS, MAIS CE N’ÉTAIT PAS UN PLAGIAT, MAIS UNE RÉINTERPRÉTATION PLUS ADAPTÉE EN TEMES DE DESIGN, PRIX ET MARKETING DU CONCEPT RÉVOLUTIONNAIRE D’ARCHOS.

IL FAUT CONSIDÉRER TOUTE FORME DE CRÉATIVITÉ COMME FAISANT PARTI D’UN CONTINUUM ET NON D’UNE FORME D’ABIOGÉNÈSE INVENTIVE.

CET ARTICLE PEUT FAIRE SUITE À CELUI-CI