CHERS LECTEURS,

ON A VU ÇÀ AU METROPOLITAN MUSEUM FIFTH AVENUE: L’EXPOSITION REI KAWAKUBO/COMME DE GARÇONS: ART OF THE IN-BETWEEN.

A TRAVERS CETTE INSTALLATION, L’ARTISTE EXPRIME NEUF ÉTATS D’IN-BETWEENNESS, NEUF “ENTRE-DEUX” QUI SE RETROUVENT, DEPUIS PLUS DE QUARANTE ANS, AU SEIN DE SES CRÉATIONS.

CES DUALITÉS SONT UN MODE D’EXPRESSION NATURELS POUR LA DESIGNER PLUS QU’UNE PRATIQUE SOCIALE OU POLITIQUE. A CHAQUE COLLECTION, REI KAWAKUBO PROVOQUE DES DÉFLAGRATIONS, ÉPUISE LES CLASSIFICATIONS CONVENTIONNELLES ET LES DICHOTOMIES ARBITRAIRES. ELLE INTERROGE ET RÉSOUT LES LOGIQUES BINAIRES, CRÉE DES CONNECTIONS ET DES INNOVATIONS RÉVOLUTIONNAIRES OFFRANT ALORS POUR LA CRÉATION DES POSSIBILITÉS INFINIES.

L’INFATIGABLE DESIGNER (AUTODIDACTE)-ARTISTE TISSE AU FUR ET À MESURE DE SES EXPLORATIONS CE QU’EST L’AVANT-GARDE EN MODE.

CI-DESSOUS QUELQUES EXTRAITS DE NOTRE INVESTIGATION

ENTRE-DEUX FACT / FICTION

LES MODÈLES CI-DESSOUS APPARTIENNENT AUX COLLECTIONS QUI BIEN QUE SÉPARÉES DANS LE TEMPS SONT PARFAITEMENT LIÉES: BLUE WITCH (2016), LILITH (1992) ET DARK ROMANCE (2004).
LES VÊTEMENTS SONT REPOSITIONNÉS SUR LE CORPS, LES ALIGNEMENTS REPENSÉS. DES JUPES DE LA COLLECTION DARK ROMANCE RÉVÈLENT DES MANCHES RUDIMENTAIRES QUAND LES PROPORTIONS  ET LES DISTORSIONS CRÉENT DES SILHOUETTES AUX ALLURES GROTESQUES ET DESTABILISANTES.

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « BLUE WITCH » SS 2016

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « LILITH » AW 1992

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « BLUE WITHCH » SS 2016

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « DARK ROMANCE » AW 2004

ENTRE-DEUX WAR/PEACE

REI KAWAKUBO EST UN DESIGNER DE MODE EN LUTTE CONTRE L’IMMOBILITÉ. CES STATUTS-QUO DANS NOTRE SOCIÉTÉ, DIT-ELLE, GÉNÈRENT DES FRUSTRATIONS ET C’EST DE CETTE TENSION QUE NAÎT SON DÉSIR DE CRÉATION. CEPENDANT COMME DIT PLUS HAUT, REI KAWAKUBO SE DÉTACHE DE TOUTE IMPLICATION POLITIQUE OU SOCIALE. SON ENGAGEMENT À ELLE EST D’ORDRE CONCEPTUEL ET SYMBOLIQUE.

LES COLLECTIONS FLOWERING CLOTHES (1996) ET BLOOD AND ROSES (2015) EXPLORENT LE RÔLE DES FLEURS. CES DEUX COLLECTIONS À VINGT ANS D’ÉCART SONT POURTANT COMPLÉMENTAIRES. LA PREMIÈRE SAISI LA PARTIE POSITIVE DES FLEURS, LEUR ENERGIE ET LEUR GAITÉ. LA SECONDE DÉVOILE  LEURS CONNOTATIONS SOMBRES ET INQUIÉTANTES, LES ROSES SONT LIÉES HISTORIQUEMENT AU SANG ET AUX GUERRES (POLITIQUES, RELIGIEUSES…).

LES VÊTEMENTS SONT UNIFORMÉMENT ROUGE, PAS UN ROUGE SANG, TROP ÉVIDENT, MAIS UN ROUGE…COQUELICOT ET LES FLEURS SONT TRAITÉES TANTÔT LITTÉRALEMENT TANTÔT DE MANIÈRE ABSTRAITE.

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « FLOWERING CLOTHES, 1996-1997″

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « BLOOD AND ROSES » SS 2015 ET LA DAME

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « BLOOD AND ROSES » SS 2015

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « BLOOD AND ROSES » SS 2015

ENTRE-DEUX BEAUTIFUL/GROTESQUE

LA NOTION DE BEAUTÉ CHEZ REI KAWAKUBO N’A JAMAIS ÉTÉ CONFORME AUX STANDARDS. OUTRE LE FAIT QUE LES NOTIONS DE MU, MA ET WABI-SABI LARGEMENT ÉVOQUÉS DANS SES COLLECTIONS DES ANNÉES 80 ET QUI SIGNIFIENT RESPECTIVEMENT « RIEN », « ESPACE » ET « L’ASPECT DES CHOSES PATINÉES PAR LE TEMPS » N’ÉTAIENT PAS DES EXPRESSIONS FAMILIÈRES EN OCCIDENT.
QUAND LA CRÉATRICE JAPONAISE PRÉSENTE EN 1982 UN PULL NOIR TROUÉ DE MAINTES PARTS, SON « LACE » SWEATER, LA CRITIQUE LE JUGE HORRIBLE. ELLE, PRÉFÈRE PARLER DE NOUVELLE FORME DE « DENTELLE », « CES TROUS OUVRENT UNE NOUVELLE DIMENSION CE NE SONT PAS DES LARMES ». L’ARTISTE AFFIRME AINSI QUE CE QUI EST ACCEPTABLE OU TOLÉRABLE POUR L’UN NE L’EST PAS FORCÉMENT POUR L’AUTRE.

LA COLLECTION MONSTER DE L’AUTOMNE 2014 FAIT ÉCHO À LA COLLECTION DE 1982 ET REVISITE EN QUELQUE SORTE LE THÈME BEAUTIFUL/GROTESQUE. MONSTER EXPRIME LA FOLIE DE L’HUMANITÉ, LES PEURS ENFOUIES, LE SENTIMENT DE VIVRE DES CHOSES AU-DELÀ DU SENS COMMUN ET QUI AURAIT UNE EXISTENCE DÉMESURÉE À LA FOIS SUBLIME ET LAIDE. BEAUTIFUL/GROTESQUE ÉVOQUE LE FANTASTIQUE ET L’IRRÉEL.

LES VÊTEMENTS, FAIT DE TUBES DE LAINE TRICOTÉS ENSEMBLES CRÉENT UN RELIEF TOURMENTÉ QUI PAR CES CIRCONVOLUTIONS, CES PLEINS ET CES VIDES, INTERROGERAIT LA NOTION DE BEAUTÉ.

ZARA CETTE SAISON PROPOSE UN SWEAT SHIRT À « EFFET DÉCHIRÉ ». NOUS EN RETIENDRONS QUE LES MARQUES POPULAIRES ET L’HOMME DE LA RUE ONT MIS PRÈS D’UNE GÉNÉRATION POUR ACCEPTER CETTE ESTHÉTIQUE VISIONNAIRE…  ET QUE QUOI QU’EN DISE REI KAWAKUBO, C’EST PEUT-ÊTRE AUSSI LIÉ À UN ÉTAT D’ESPRIT PROPRE À NOS SOCIÉTÉS QUI SEMBLENT EMPORTÉES PAR UNE CERTAINE FORME DE DÉRÈGLEMENT.

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, UN « LACE SWEATER » DE LA COLLECTION « HOLES » AW 1982

ZARA « SWEATER A EFFET LACÉRÉ » AW 2017

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « MONSTER » AW 2014

REI KAWAKUBO/COMME DES GARÇONS ART OF THE IN-BETWEEN, COLLECTION « MONSTER » AW 2014

All the love !

Si vous aimez Le Modalogue, please cliquez sur le bouton ci-dessous!