icosae-aw17-60

Chers lecteurs,

Ravi de retrouver ICOSAE cette saison. Les frères Glemarec défilent pour la première fois dans le cadre du calendrier officiel de semaine de la mode

Des photos prises à la sortie des backstages, sur le vif. Beaucoup d’envies de tailoring, des vêtements structurés. Les jeunes hommes portent parfois des manteaux aux volumes sur-dimensionnés à la carrure oversize et aux manches trop longues, comme le veut la tendance actuelle. Valentin et Florentin Glemarec citent des références africaines pour des détails de bas de manche. Des vêtements avec fermeture à glissière aux épaules ou sur les côtés forment en s’ouvrant des crevés à la mode urbaine.

Sur les vêtements, des imprimés photos d’identité au regard barré d’une suite de chiffres façon numéro de série ou numéro d’écrou et des chaussures fournies par Dr Martens contribuent à une démarche martiale. Sur place, des affiches « Fuck me » au mur. Perfecto, chaussures de chantier, bomber, symboles classiques pour une ambiance underground. Et parfois un costume rayé (numéroté lui aussi), une chemise ouverte jusqu’au nombril laissent entrevoir moins de rigueur militaire.

Avec un style oscillant entre punk, officier de la Stasi ou membre de la police soviétique de la fin des années 90 mâtiné de décontraction sportswear les bretons réinterprètent les tendances actuelles.icosae-aw17-61 icosae-aw17-62 icosae-aw17-63 icosae-aw17-64 icosae-aw17-65 icosae-aw17-66 icosae-aw17-67 icosae-aw17-68 icosae-aw17-69 icosae-aw17-70 icosae-aw17-71 icosae-aw17-72

A propos de l'auteur

Christian Poulot

Editor-in-chief and founder | Fashion design, Digital fashion creation, Media for fashion & Digital Culture lecturer | Fashion & Graphic designer

Articles similaires

All the love !

Si vous aimez Le Modalogue, please cliquez sur le bouton ci-dessous!