La robe marine d’Isabelle A.

Still browsing the web and found this brillant crossover between the incredible movie « Possession » by Andrzej Żuławski, 1981 (featuring Isabelle Adjani) and « Plague », one of the last song of Crystal Castles (featuring Alice Glass).

Fascinating…

j j j

Painted birds

Browsing the web seeking punk photos from Derek Ridgers i stumbled upon this picture (left) of Soo Catwoman, by John Tiberi (1978), icon of the london punk culture.

It immediately reminds me this shoot (right) of Kirsten McMenamy taken by Jurgen Teller in 1996 for Versace.

soo-catwoman-kristen-mcmenamy

What is the « Painted bird« ?

And also a song by Siouxsie Sioux, friend of Soo Catwoman and other icon of punk culture

 

j j j

Colour blocking | Graphic-designed ads

color-block-acne-studios-bi

If you look closely at the ads campaigns in the streets or in magazines today you notice that you can reduce the pictures to a set of few colours… A trend of very graphic-designed photos.

It means today for a company, more than ever, that your image must be as important as the product or the service you sell. The framing, the background, the (big) typography (sometimes hiding the garment itself) are as important as the product.

What is to be a fashion designer today?

color-block-celine

color-block-theory-bi

color-block-proenza-bi

color-block-dessange-bi

color-block-the-kooples-bi

color-block-chloe

color-block-sonia-rykiel-bi

 

j j j

75010, The Community

CHERS LECTEURS,

75010, PARIS
UNE GALERIE AUX MURS DÉLABRÉS FAÇON SOUS-SOL DU PALAIS DE TOKYO.
UN ESPACE CULTUREL DÉDIÉ À LA TRANSVERSALITÉ AU MILIEU DES COIFFEURS AFRICAINS DU CHATEAU-D’EAU.
ÉDITION, PHOTO, PERFORMANCE, EXPÉRIMENTATIONS, DESIGN, MUSIQUE ET MODE SE CÔTOIENT, BOUILLONNENT COMME LE QUARTIER, « S’INTERFACENT »…

j j j

Martha Argerich, Philarmonie de Paris

17 octobre, Philarmonie de Paris
Privilège ce soir-là d’être aux premières loges pour assister au concert de Martha Argerich (la plus grande pianiste vivante?) et ses amis…

Une mention spéciale pour Edgar Moreau, prodige de 22 ans qui à interprété Sonate pour violoncelle et piano (3ème mouvement) de Szymon Laks. Epoustouflant !

martha-argerich-1 martha-argerich-3 martha-argerich-4 martha-argerich-5

 

j j j

Les codes Balenciaga remixés par Demna Gvasalia

On peut considérer les boxed-jacket du défilé homme de la Maison Balenciaga non pas comme une mise en volume, mais au contraire une mise à plat, en 2D. Tout comme l’ont fait avant lui Madeleine Vionnet ou Martin Margiela, inspirés par la bidimensionnalité orientale (japonaise).

Dans la dernière campagne shootée par Mark Borthwick, le créateur Demna Gvasalia montre des épaules et des encolures basculées, des doudounes oversize, des volumes pouf aux hanches. Un autre travail sur le volume donc, comme une mise en 3D. Mais il ne réinvente pas une silhouette, il update, met à jour le style du Maître.

Tout comme les vêtements surdimensionnés (cf. plus bas) de Cristobal Balenciaga, les doudounes de Demna Gvasalia créent un espace entre le corps et la matière. N’étant plus contraint à suivre la morphologie (coutume occidentale), le vêtement acquiert une forme d’indépendance et il perd son genre.

Le manteau d’hier que Cristobal Balenciaga à tant exploré est aujourd’hui doudonne XXXL et les mannequins adoptent une version revisitée (café au bec et cadrage serré) des poses sophistiquées des années 50.

Balenciaga Automne-Hiver 2016-2017
balenciaga-aw-2017

Balenciaga, manteau, 1954
balenciaga-1954

Balenciaga Automne-Hiver 2016-2017, par Mark Borthwick et Lotta Volkova
balenciaga-fall-winter-2016-2017jpg

balenciaga-7 balenciaga-1952

Balenciaga by Henry Clarke, 1955 balenciaga-henry-clarke-1955

Balenciaga by Henry Clarke, 1955 balenciaga-henry-clarke-1955-2

Balenciaga by Henry Clarke, 1959balenciaga-henry-clarke-1959

balenciaga-5

Balenciaga by Philippe Pottier, 1952balenciaga-philippe-pottier-1952

Balenciaga Automne-Hiver 2016-2017, par Mark Borthwick et Lotta Volkova
balenciaga-fall-winter-2016-2017-2

balenciaga-8

Balenciaga by Tom Kublin, 1964balenciaga-tom-kublin-1964

Balenciaga by Irving Penn, Vogue, 1950balenciaga-vogue-1950-irving-penn balenciaga-4 balenciaga-3

Iconoclaste le style du designer russe ne véhicule sans doute pas l’idéal de beauté et d’élégance de celui que l’on appelait « l’architecte de la Couture ». Ces jackets et doudounes désaxées flirtent entre extrême coolitude et entrave (miroir de l’époque sans doute). Cependant gageons que Demna Gvasalia reste respectueux de certains codes « maison » qu’il offre et remixe pour une nouvelle génération, rendant ainsi un vibrant hommage au Maître.

Voir aussi la Design Glitch Story consacrée au Maître espagnol

j j j

Cinéma | L’Argent (la silhouette des années 30)

Il y eu les costumes d’Armani pour Richard Gere dans « American Gigolo » (1980) qui réinventent la silhouette masculine des années 80…

A l’orée des années 30 la créatrice Louise Boulanger (1878-1950) redéfinira à son insu la silhouette féminine. Jusqu’alors il était question de volume décollé du corps ne marquant ni la poitrine, ni les hanches et de longueur genou. Elle va créer une robe radicalement à l’opposé des canons de l’époque. Très longue et suivant les courbes du corps. Elle habillera l’actrice Brigitte Helm (Maria et le robot de Metropolis) pour le film de Marcel L’Herbier « l’Argent » (1928 et tiré de Zola). Les autres maisons de l’époque comme Jean Patou proposeront des robes similaires, la page des années 20 était tournée.

brigitte-helm-argent-3

A voir aussi pour ses décors somptueux et luxueux

j j j