PFW | Léa Peckre, scène de vie

La très belle collection de la lauréate du Festival d’Hyères 2011, s’élabore à partir d’images (traduites en citations ci-dessous) qu’elle à en tête, bien avant toute création de moodboards ou de pages d’ambiance.

lea-peckre-ss2013-2

« J’étais petite et nous faisions ce trajet le soir en rentrant
de chez mes grands-parents… »

lea-peckre-ss2013-1

« Rouler la nuit, pleins phares, sur une route bordée par la forêt.
Un bois sombre, des halos de lumière. C’est intriguant, une très belle sensation… »

Cette histoire qui prend place dans la galerie Le Petit Endroit, se traduit par le contraste de matières, celle très mates qui absorbent la lumière et celles transparentes, qui laissent voir la peau.

lea-peckre-ss2013-3

« Ma femme reste d’une extrême féminité,
elle à les hanches développées et la taille marquée. »

lea-peckre-ss2013-4

Ce n’est pas la sensualité que recherche Léa Peckre.

lea-peckre-ss2013-5

« Je découvre le corps pour en révéler les parties que j’aime bien,
les hanches par exemple. C
‘est un jeu de découpe subtil,
pour une femme sophistiquée. »

lea-peckre-ss2013-6

En contraste avec un vêtement qui « révèle », les silhouettes sont fermées, cette saison les proportions sont longues, pour les bustes, les robes et les manches…

lea-peckre-ss2013-8