La femme Saint Laurent par…

A work in progress video made with Léticia Dargère for Yves Saint Laurent Beauté.
Sadly the final project with many improvements was not released and the latest files not in our possession.

j j j

Haute-Couture | Jan Taminiau

Jan Taminiau’s work is less futuristic than Summer Spring 2012. No helmets this time…

Embroideries and a precious work on weaving. Gold and lamés, ruffles on long dresses embroidered with Uzbek ikat patterns, all this gave an ostentatious & baroque collection, less daring than « Tarnished beauty » the previous one but always for a superwoman. Fragile on her very high heels (with no heels), strong with emphasized shoulders.

jan-taminiau-aw-2012-13-1

jan-taminiau-aw-2012-13-2

jan-taminiau-aw-2012-13-3

jan-taminiau-aw-2012-13-5

jan-taminiau-aw-2012-13-6

jan-taminiau-aw-2012-13-7

jan-taminiau-aw-2012-13-8

jan-taminiau-aw-2012-13-9

jan-taminiau-aw-2012-13-10

jan-taminiau-aw-2012-13-11

jan-taminiau-aw-2012-13-12

jan-taminiau-aw-2012-13-13

jan-taminiau-aw-2012-13-14

j j j

Event | Black Velvet

Reunion at Le Plaza Athénée with Annelie Augustin and Odély Teboul from Augustin Teboul shortlisted for the third edition of Dorchester Collection Fashion Prize.

For the event they created with Stefanio Cosso, Black Velvet a cocktail made with tequila. It will be available during all the fashion week in Dorchester Group Hotels in London, Milan, Geneva and in Paris at Le Meurice and Plaza Athénée.


Annelie Augustin and Odély Teboul

Annelie Augustin and Odély Teboul will present their new collection in November in Paris.

Also read

j j j

Beauty | Pleats Please, le parfum sourire

issey-miyake-pleats-please

L’histoire olfactive d’Issey Miyake a débuté il y a 20 ans avec la création de l’Eau d’Issey. Explorant alors un territoire radicalement nouveau, parfum non dérangeant, privilégiant l’épure et l’élitisme, l’Eau d’Issey était « le parfum de l’eau sur la peau d’une femme ».

issey-miyake-pleats-please-aurelien-guichard
Aurélien Guichard

Aurélien Guichard, parfumeur, à déjà  croisé la route d’Issey Miyake avant de travailler sur ce projet, c’était lors d’un défilé dans les années 80, il avait à peine huit ans… Des années plus tard, son premier amour portera l’Eau d’Issey.

C’est à un double challenge auquel lui et le studio de création ont été confrontés pour la création de Pleats Please: traduire pour la première fois, la mode en terme de design et de jus.

Tout en conservant l’esprit de création de la maison Issey Miyake, qui consiste à se nourrir d’une vision ou d’une phrase du maître, plutôt que d’une stratégie uniquement marketing, le désir était aussi de passer outre certaines retenues. Dépasser l’épure et les couleurs « blanche et grise », mais sans les éliminer (car le blanc est la signature de la marque) tout en continuant à s’adresser à cette femme férue de design et de cette forme de luxe.

En terme de design, le résultat est un flacon au contour un peu chaotique et anguleux qui s’inspire d’un sac Bao-Bao que l’on aurait négligemment oublié sur un canapé Barcelona… Le capot, lisse, en contraste, s’inspire, de la photo d’un coquelicot prise par Irving Penn.

La couleur, cantonnée aux éditions spéciales de l’Eau d’Issey fait son apparition sur le packaging. L’idée étant de capitaliser sur cette partie de la mode qui offre une palette couleur qu’il n’y a pas ailleurs et véhiculer ainsi l’idée d’ouverture.

issey-miyake-pleats-please-nathalie-helloin-kamel
Passionnée, Nathalie Helloin-Kamel, DG des marques chez Beauté Prestige International, nous raconte son travail avec les équipes basées au Japon.

Aurélien Guichard nous confiera qu’après avoir présenté une esquisse d’où se dégageait quelque chose de plaisant, une lumière et une certaine légèreté de mouvement, le plaisir fût de travailler avec des équipes réellement passionnées, laissant le temps au temps et respectant le créateur parfumeur.

Traduire la vision et réinterpréter la mode c’est exprimer la joie avec un départ de note de nashi (poire japonaise), puis signifier l’abstraction chère au maître par des notes de bois de senteur et de pivoine, puis le mouvement des plissés avec le cèdre et le patchouli. Les bois apportant une note élégante et addictive.

Pleats Please se veut « un parfum avec un sourire ».

j j j

Amazing pumpkin

Dear readers,

last night exposed at Le Printemps pop-up store, one of the very limited edition (seven) signed and numbered of the gold pumpkin minaudière created by japanese artist Yayoï Kusama for Louis Vuitton and inspired by her previous sculptures (see below).

kusama-vuitton-minaudiere-2

kusama-vuitton-minaudiere-3

kusama-vuitton-minaudiere-4

Completely handmade with 85% of gold, 15% of resin and a lambskin lining, the minaudière has already been acquired by three collectors (respectively in Japan, Unites States and Taïwan) for… 100 000 euros.

Pictures at Le Printemps Haussman by Léticia Dargère

j j j

Haute-Couture | Serkan Cura, mon truc en plumes

Après le rythme effréné du prêt-à-porter, l’ambiance feutrée des abords et des poduims de la Haute Couture est toujours surprenante.

Les défilés Couture de ces dernières saisons semblent épuiser plus d’un journaliste ou blogueur tant la fréquentation est anémique. Les grandes maisons, même sans la venue d’un talentueux styliste flamand, par habitude, attirent toute la presse internationale, ce qui est loin dêtre le cas des shows « off », des invités de la Chambre Syndicale ou des maisons plus modestes.

Cependant il se passe de très belles choses, parfois, de celles qui provoquent de réelles émotions, de la découverte et nous plongent dans un univers onirique. Le show de Serkan Cura, découvert il y a quelques mois lors de l’ouverture de la boutique Ra fût un de ceux-là.

Plumassier maniant la plume comme la fourrure, jouant avec les textures et les volumes. Plumes de poule, de paon ou d’autruche sont brulées (pour obtenir d’autres coloris), teintées, retaillées et assemblées sur des corsets en cuir ou crocodile. Le corset étant à la base du travail de cet ex-étudiant de l’Académie Royale d’Anvers. Tantôt court, tantôt long il se décline en robe courte ou longue, voire en manteau.

Serkan Cura prône un savoir faire et l’emploi de techniques anciennes qu’il tient à remettre au goût du jour. Une Couture jeune, dynamique et expérimentale.

serkan-cura-4

serkan-cura-5

serkan-cura-6

serkan-cura-15

serkan-cura-18

serkan-cura-19

Les filles sont frêles comme des oiseaux tombés du nid, cheveux mouillés et corps légèrement huilés elles exhalent une sensualité exacerbée. A la fois animale et sophistiquée.

serkan-cura-20

serkan-cura-11

serkan-cura-12

j j j