Portrait | Bonjour Françoise !

About Portraits à la mode

A quote, a designer face draw with one line, one stroke, to keep the essence and a signature.

À propos des Portraits à la mode (à la manière du Modalogue)

Un portrait d’un créateur, d’une personnalité de la mode avec une signature, une citation et le buste tracé d’un seul trait, comme pour en capter l’essentiel.

francoise-sagan-LM-v4b

Illustration réalisée pour le site culturel The Pariser (cf ci-dessous)

francoise-sagan-LM-v4-1

j j j

Atelier Gérard Lognon, plisseur (partie 1/3)

atelier-gerard-lognon-6

Ci-dessus Karen, 11 ans de maison chez Gérard Lognon

Plumassiers, brodeurs, fabricant de fleurs artificielles sont des métiers discrets de la mode et du luxe. Gérard Lognon, à la tête de l’atelier éponyme appartient à la quatrième génération de plisseurs, son arrière grand-mère ayant débuté l’activité sous Napoléon III.

L’atelier fait partie de ce cercle très fermé des Métiers d’Art, artisans incroyables et faiseurs de merveilles.

Accompagné de Christine Phung je me suis rendu il y a quelques mois dans l’atelier sis dans un immeuble datant du XVIIe siècle non loin de la place de l’opéra Garnier, l’occasion de rencontrer M. Lognon et de faire un reportage sur un savoir-faire passionnant.


Ci-dessus, Marie-Laurence, 31 ans de maison et Karen en train d’installer un « métier » (un carton plissé)


Le tissu est « pris »


On travaille sous l’œil bienveillant de Tilda Swinton


Les « métiers » ou cartons plissés sont à eux seuls, de précieuses sculptures…

Partie 2 en vidéo et en stéréo: ici. Partie 3, une Modoscopie: ici

j j j

PFW | Ra opening, Paris

Graduate from the Royal Academy of fine arts of Antwerp (2007), Serkan Cura worked for Jean-Paul Gaultier Couture.
During the parisian fashion week and for the opening of Ra in Paris (rue des Cordeliers) he presented some amazing silhouettes he designed.

j j j

L’art en fusion

Quelques notes prises hier soir lors de la conférence tenue par Anne Bony à l’Institut Français de la Mode sur le thème Art et design


Anne Bony, chargée du cours de design contemporain à l’IFM et spécialiste de l’historie du design.

Stratégies de post-historicisme dans le design

Alessandro Mendini

– référence au divisionnisme et au baroque dans la création ci-dessous


Fauteuil Proust, 1978

Garouste et Bonetti

– Retour du mobilier en fer battu, désir de revenir à l’époque des cavernes, à la pré-histoire.
– Mouvement « barbare », leurs créations sont d’ailleurs vendues à la galerie de leur éditeur « En attendant les barbares ».
– Décor du Palace, le nom du duo de designers est alors sur toutes les lèvres, collaborations avec Christian Lacroix…
– Voir aussi

garouste-bonetti-lacroix


Mobilier créé pour la maison de couture Christian Lacroix, 1987

Philippe Starck

– Avec Richard III, il réinvente le fauteuil club
– Voir aussi les fauteuils « Les Maitres » ou Louis Ghost, édités chez Kartell

Patrick Jouin

– mixe tradition et modernité, au siège parisien de Van Cleef & Arpels il fait intervenir les métiers d’art du lambrissage et les staffeurs ornemanistes.

Histoire du kitsch, art du mauvais goût

Emile Gallé

– marqueterie extraordinaire

Francois-Ruper Carabin

– la figure humaine dans l’ameublement, « la sculpture fonctionnelle » (cf. Musée d’Orsay)

Penser aussi aux sites historiques où sont exposées des œuvres d’avant-garde, remember Jeff Koons à Versailles par exemple.

Une école du kitsch aux Pays-Bas

Une nouvelle génération de designers après Droog design et Lidewij Edelkoort, dont:

Marcel Wanders

– inspiré de l’univers fantastique

Wieki Somers

– High tea pot (ci-dessous)


High tea pot, 2003

Hella Jongerius

– Frog table (ci-dessous)


Frog table, 2009

Et puis…

Jaime Hayon (espagnol)

– collection Fantasy, pour Lladro

Radi Designers (français)

– extrusion du profil du chien… (ci-dessous)


Radi designers, Whippet bench, 1998

Un « art total » ou un autre aspect de la fusion entre art et design

Le design, comme un effet miroir de l’art

Le futurisme

– fondé sur le désir de poésie ouverte (c’est-à-dire non codifée) fusionnera ensuite avec différentes formes d’art (mobilier, vêtement, peinture, musique, photographie…), l’objet devient alors support d’expression.

Le cubisme

– n’a de repercussions sur le mobilier qu’en République tchèque avec notamment Pavel Janak.
– Voir aussi


Pavel Janak, chaise cubiste, 1912

Les Omega Workshops

Mouvement créé en 1913 par Duncan Grant et Vanessa Bell, fondé sur la littérature, la fusion entre art et ameublement et le refus de production en série.

De Stijl (Le style)

– revue néerlandaise fondée sous l’impulsion de Piet Mondrian, elle avait pour but de réunir architectes et artistes, prôner un art simple fondé sur l’orthogonalité et la couleur simple.
– Voir aussi


Gerrit Rietveld, maison à Utrecht, meubles et architecture se croisent de maniere orthogonale, 1924

Le Bauhaus

– est le résultat de la fusion en 1919, de deux écoles et concerne l’architecture, le design, la photographie, le costume.
– le travail de Marcel Breuer sur ces sièges est, pour lui, un travail sculptural. Contrairement à d’autres mouvements (les Omega Workshop par exemple) il y a dans ce mouvement un désir d’édition en série. Dans cette optique, Marcel Breuer utilise des tubes industriels, matériau peu cher.


Marcel Breuer, fauteuil club pliant (développement ultérieur du fameux premier modèle), 1927


Lena Meyer-Bergner, projet pour une couverture de chaise longue, 1928

Le Purisme

– Fondé, entre autre, par Le Corbusier
– Fondé sur l’art, puis autour de la revue l’Esprit Nouveau, il fallait repartir de l’objet et de la réalité. Donner un aspect dépouillé et épuré.
– De ce premier mouvement naîtra le Mouvement Moderne.

L’école Vkhutemas

– Ce mouvement soviétique réunissant les écoles d’architecture, de peinture et de sculpture, fut un centre important pour le constructivisme.
Vladimir Tatline et la valeur utilitaire de l’art
– L’avant garde fait cause commune avec la révolution.


Vladimir Tatline, contre relief d’angle, 1915

Union de l’art et de l’industrie (impression 3D)

– Grace à l’impression 3D, création d’éléments uniques avec des technologies super-innovantes (paradoxe de ces objets?)

Prototypage rapide: idée d’artisanat contemporain (alliant gestes, dessin et réalisation), ci-dessous Front design, Tokyo (2007) crée des pièces uniques réalisées par la main des artistes dont le mouvement est capté par des caméras et qui sont protoypés immédiatement au sein même du musée. Fascinant !

Art et objet associés

Les artistes s’intéressent à l’objet

Méret Oppenheim

– Par la dimension artistique allouée par Oppenheim, la tasse couverte de fourrure en perd sa dimension fonctionnelle.


Méret Oppenheim, le déjeuner en fourrure, 1936

Yonel Lebovici

– travaille sur le (sur)dimensionnement des objets du quotidien.


Yonel Lebovici, Lampe « Fiche male » (H: 36 cm, L: 71 cm), 1978

Le design comme l’art, en exposition

– Consulter les catalogues des expositions passées sur le sujet: Design en stock, Palais de la Porte dorée (tentatives de hiérarchisation de l’objet, lien), Mobi Boom, Musée des Arts Décoratifs (lien), Patrick Jouin (Centre Georges Pompidou), Matali Crasset, Living wood, galerie Thaddaeus Ropac (lien), Design contre design, Grand Palais (lien)

j j j

Vivienne Westwood | Seditionaries and Pirates


« Pirate collection », 1981

Wanna be a pirate?

Remember (discover) the famous « Pirate » collection of Vivienne Westwood.

1976, Vivienne Westwood and Malcom Mc Laren are Seditionaries. Vivienne invented the punk outfit, a new urban silhouette, Malcom launched the Sex Pistols.

Five years later, the punk movement is dead, even the mothers are wearing punk-inspired outfits. Vivienne Westwood (must) reinvent herself with no nostalgia. She gonna take an unexpected road, the Sex Pistols used to said « there is no future », but what about the past?

Vivienne Westwood then decided to explore it, history of costume and the different civilisations (from Indians, to African). The first collection of this new era was called « Pirate », it took place in 1981 in London. From now, « explore the past to have new ideas » will be the motto of the british designer.


« Pirate » collection, 1981


« Nostalgia of Mud », 1982, show in Paris

One year later, Vivienne Westwood launch the « Nostalgia of mud » collection (above), she adapts the shapes of the past and introduced the « bra on top ». In 1983, in Paris, Jean-Paul Gaultier also show « bra on top » silhouettes during his show.


1984, Jean-Paul Gaultier in his atelier, rue Agrippa d’Aubigné, Paris

 

j j j

La jeune création primée à  Paris

Il y a une dizaine de jours la Mairie de Paris récompensait devant un jury de professionnels la jeune création de mode, design et métiers d’art.

Les lauréats mode pour la session 2011 sont Christine Phung (dans la catégorie créateurs confirmés) et les très sympathiques Marion Lalanne et Pierre Alexis Hermet, IRM Design (dans la catégorie créateurs débutants).


Francine Pairon (Directrice de l’Institut Français de la Mode) et Christine Phung


La création de Christine Phung avec les plissés de la Maison Lognon


IRM Design (Marion Lalanne et Pierre Alexis Hermet)

j j j

Musée d’Orsay | Ré-accrochage

Visite privée nocturne organisée dans le cadre du raccrochage des œuvres impressionnistes au musée d’Orsay…

 


Le déjeuner sur l’herbe d’Edouard Manet, 1862-1863

Le maître aimait bien appeler ce tableau la « partie carrée », ce tableau faisant scandale en 1863, fera partie du célèbre Salon des refusés.

Notre petit groupe composé d’amateurs et collectionneurs d’art dont Olivier Weisse, Rocco de Robien (propriétaire du club raffiné le No Comment) profite de cette soirée privée sous l’égide de Parnasse pour apprécier les œuvres impressionnistes suite à leur ré-accrochage.

Exit les murs blancs qui sont adaptés aux œuvres du XXe siècle et contemporaines mais pas aux œuvres impressionnistes, dixit Guy Cogeval président du musée. La visite débute dans un espace dont les couleurs des murs rappellent le confort d’un intérieur bourgeois.

879 toiles dont 43 portraits réalisés en dix ans de vie artistique jusqu’à  sa mort. Une seule toile vendue de son vivant. Le portrait du Dr Gachet qui s’est vendu pour une somme équivalente à 70 millions d’euros le 15 mai 1990 à New-York, faisant de lui le tableau le plus cher de son temps. Le hollandais Vincent Van Gogh, l’artiste maudit, synthétise tous les styles de son époque à travers sa peinture tout en créant son propre style.


Van Gogh, Roses et anémones (au premier plan), 1890


Van Gogh, maison à Cordeville, 1890


Paul Gauguin, Vairumati, 1897


Edouard Manet, le balcon (au centre de l’image), 1868-1869

« Il y a plus de détails dans les hortensias que dans les visages… », Le balcon, le tableau qui fait « concurrence aux peintres en bâtiment » diront les critiques de l’époque.

Ci-dessous pointillisme et divisionnisme, deux techniques de peinture à l’avant-garde en phase avec les découvertes scientifiques de leur temps.


Paul Signac, La femme à l’ombrelle (Berthe, la femme de Paul Signac), 1893


Georges Seurat, Cirque (1890)


Gustave Caillebotte, Les raboteurs de parquet, 1875


Edgar Degas, Répétition d’un ballet sur la scène, 1874


Edgar Degas, La danseuse, refonte circa 1920

La sculpture originale (circa 1890) fait scandale, composée de rubans, un buste en soie, tutu et de cire elle refuse les canons académiques qui exigent l’emploi de matériaux nobles (bronze, marbre).

Edgar Degas à la mysoginie assumée sculpte un visage qui est plus proche de l’australopithèque que de celui d’une jeune enfant.


Edgar Degas, études


Le café Campana dessiné par les frères… Campana />

Le café Campana dessiné par les frères… Campana

j j j