— LE MODALOGUE

Humeur | Garance Doré (un peu) Greta Garbo…

 

Garance rit!

Quand on la croise lors des fashion week ou ailleurs, Garance est discrète, distante, le visage fermé, portant le masque de la personne en plein travail.

Sur son blog, l’écriture est légère, ludique en contraste donc avec le masque, mais on demande à voir. J’ai retenu du clip de Garance Doré x Petit Bateau le « lacher prise » de son interprète principal. Garance danse, Garance rit !

Petit Bateau, Garance Doré from Tristan GODEFROY on Vimeo.

Garbo laughs!

En 1939, pour la sortie de Ninotchka, le slogan de lancement titrait « Garbo laughs! », celle que l’on appelait alors le Sphinx n’avait jamais ou que très rarement esquissé le moindre sourire dans ses films.

Pour Ninotchka, Greta Garbo sous la direction d’Ernst Lubitsch brise la glace, elle se fend la poire, pour un de ses plus beaux rôles le film fut un succès considérable et l’avant dernier de l’actrice…

Elle avait un œil (photographique), une plume (drôle), elle à désormais aussi un corps (qui bouge, qui danse, qui rit). Garance Doré était une marque, elle est aussi une personne faite… de chair et de sang, réelle et non virtuelle. De cette exposition, Garance est celle qui à le plus a gagner, il s’agit de gérer aussi, un peu, beaucoup, son image « out of the blog ».

On assiste depuis plusieurs mois à la mise en relief, a l’extraction d’une icône de la blogosphère mode vers le monde réel(1).

Devant la caméra et dans le cadre de son travail, elle n’est plus enfermée dans les 944 pixels de large de son blog, elle brise le cadre et ce d’autant plus facilement que Garance (car on finira par l’appeler par son prénom) est un blog et une personne.

Expérience indispensable, car la mise en scène, l’implication est plus immersive qu’un photoshoot et différente car Garance n’est pas derrière la caméra, ce n’est certes pas l’Actor’s Studio, mais on passe tout de même un palier sur cette grande scène de jeu de rôles qu’est la blogosphère.

Humour, gloire et glamour

Garance prend ici le risque (maîtrisé) du geste, de la maladresse, du ridicule, danser at home c’est d’accord, mais devant la caméra, même avec préparation c’est autre chose.

Le lacher prise de Garance Doré est plutôt probant, en tout cas plus que celui de Marion Cotillard pour L.A.dy Dior. Bien que ces deux vidéos soient complètement « staged », l’humour tant recherché est plus présent dans la réalisation de Zoé Cassavetes que dans celle de John Cameron Mitchell.

Les pure players stars de la blogosphère mode sont, semble-t-il, plein de ressources.

Bon week-end

Mise-à-jour: Nardjisse à trouvé ce passage de Bande à part (Jean-Luc Godard, 1964) où c’est Anna Karina, égérie du réalisateur franco-suisse qui mène la danse.


(1) d’autres comme Vinvin ont fait le pas vers la télévision.