« Les vêtements ne sont pas anodins, ils sont rares, choisis, ils ont une raison d’être là… »

Aurore Thibout, grand prix du public 2006 au Festival de la mode d’Hyères et ancienne de la Maison Martin Margiela, nous parle de son travail sur le vêtement mémoire et sa vision transversale du métier de styliste. La jeune designer fait rimer poésie et technique, compose sculpture, photographie et couture, afin de créer une mode faite de pièces personnalisées.

Aurore Thibout, public prize at Festival de la mode d’Hyères 2006 and former Maison Martin Margiela talks about her work on memory clothes and her vision of fashion design as a cross over discipline . The young designer rhyming poetry and art, mix sculpture, photography and fashion to create custom garments.

Gros plan sur un vêtement-stèle, un plastron du début du XXe siècle appelé modestie – Close-up on a garment-stone

Depuis que j’ai fait sa connaissance cet été, j’avais très envie de connaître un petit peu plus son univers, c’est chose faite à travers cette interview réalisée lors du vernissage de l’exposition « Portez-vous bien? »qu’elle partageait avec d’autres artistes(1).

To know more about this designer is done through this interview, since I met her this summer, i am a fan of Aurore Thibout’s work. This video talk place at the opening of the exhibition « Portez-vous bien? » (do you wear it well ?) that she shared with other Artists(1).

(1) Emilie Faïf, Patricia Canino, Clay Apenouvon

All the love !

Si vous aimez Le Modalogue, please cliquez sur le bouton ci-dessous!