— LE MODALOGUE

cassandre-1944 

Cassandre en 1944, photographe inconnu Biographie
1901
Naît à Kharkov (Ukraine), enfance partagée entre la Russie et la France.
1917
La révolution bolchévique oblige la famille à retourner définitivement à Paris
1919
Il commence à suivre les travaux du Bauhaus et fait ses débuts en tant qu’affichiste.
1922
Il signe ses premiers travaux publicitaires sous le pseudonyme de Cassandre.
1923
« Au Bûcheron » (grand prix de l’Exposition internationale des arts décoratifs de 1925), grande composition synthétique pour un magasin de meubles lui apporte la célébrité.
1924
Signe un contrat avec Hachard & Cie qui éditera ses affiches jusqu’en 1927.
1927
Influencé par le futurisme italien.
Début de ses recherches sur l’espace et la vitesse dont l’aboutissement sont l’Etoile du Nord, Nord Express, l’Intran.
1929
Crée la police de caractère Le Bifur à usage publicitaire. Elle sera éditée par la fonderie de son ami Charles Peignot.
1930
Crée la police de caractère Acier, elle sera éditée par Charles Peignot.
Rejoint l’UAM (Union des artistes modernes).
Fondation de l’Alliance graphique (réunissant Maurice Moyrand, Charles Loupot et Cassandre).
Travaille pour les établissements Nicolas.
1933
Premier décor de théâtre pour Amphitryon 38 (Jean Giraudoux).
Professeur de publicité graphique à l’Ecole des arts décoratifs (Raymond Savignac est un de ses élèves)
1935
Signe un contrat d’exclusivité avec l’imprimerie de Georges Draeger (située à Montrouge) et réalise des prestigieuses publications pour les établissements Nicolas
Fait la connaissance de Balthus et de sa peinture
1936-1938
Rétrospective de ses affiches au musée d’Art moderne de New-York
Cassandre s’installe aux Etats-Unis à l’automne 1936
Signe un contrat avec Harper’s Bazaar
Il côtoie et tient une place d’honneur dans la scène artistique new-yorkaise, où il fréquente De Chirico, Dali, Raymond Loewy…
1938-1950
Il se consacre à la peinture « sa plus constante ambition » et aux décors de théâtre (Opéra, Théâtre des Champs-Elysées, Festival d’Aix, Comédie Française).
Correspondance avec Pierre Reverdy (1942-1944)
Création d’un jeu de carte de prestige pour Hermès (1949)
1950
Musée des Arts décoratifs (grande exposition bilan de vingt-cinq ans de création)
1950-1953
Couverture pour l’Illustration
Deux annonces pour Guerlain
Illustration de six portraits de femmes pour un catalogue de prestige pour Guerlain
1958
Crée pour Olivetti plusieurs alphabets de machine à écrire (Nuova Pica et Graphika 81)
Collaboration avec Pathé Marconi pour qu’il crée des compositions typographiques
1959-68
Création du logotype et de l’ex-libris d’Yves Saint-Laurent (1961)
Liquide son atelier parisien (1963) et part séjourner dans le Bugey (sud-est de la France)
Retour à Paris (1965)
Exposition rétrospective à la galerie Motte de Genève (1966), à la galerie Janine Hao (1966) et à la Rijksakademie Van Beeldende Kunsten d’Amsterdam (1967)
Création de son utlime alphabet, le Cassandre, qui ne sera édité qu’après sa mort
Le 17 juin 1968 Cassandre se suicide après une tentative ratée un an plus tôt jour pour jour.
1901 Naît à Kharkov (Ukraine), enfance partagée entre la Russie et la France. 1917 La révolution bolchévique oblige la famille à retourner définitivement à Paris 1919 Il commence à suivre les travaux du Bauhaus et fait ses débuts en tant qu’affichiste. 1922 Il signe ses premiers travaux publicitaires sous le pseudonyme de Cassandre. 1923 « Au Bûcheron » (grand prix de l’Exposition internationale des arts décoratifs de 1925), grande composition synthétique pour un magasin de meubles lui apporte la célébrité.

cassandre-au-bucheron-1923

Au bucheron, 1923 1924 Signe un contrat avec Hachard & Cie qui éditera ses affiches jusqu’en 1927. 1927 Influencé par le futurisme italien. Début de ses recherches sur l’espace et la vitesse dont l’aboutissement sont l’Etoile du Nord, Nord Express, l’Intran. 1929 Crée la police de caractère Le Bifur à usage publicitaire. Elle sera éditée par la fonderie de son ami Charles Peignot.

cassandre-bifur-1929

Police de caractère, Le Bifur, 1929 1930

Crée la police de caractère Acier, elle sera éditée par Charles Peignot.
Rejoint l’UAM (Union des artistes modernes).
Fondation de l’Alliance graphique (réunissant Maurice Moyrand, Charles Loupot et Cassandre).
Travaille pour les établissements Nicolas.

1933 Premier décor de théâtre pour Amphitryon 38 (Jean Giraudoux).
Professeur de publicité graphique à l’Ecole des arts décoratifs (Raymond Savignac est un de ses élèves)

1935 Signe un contrat d’exclusivité avec l’imprimerie de Georges Draeger (située à Montrouge) et réalise des prestigieuses publications pour les établissements Nicolas Fait la connaissance de Balthus et de sa peinture 1936-1938 Rétrospective de ses affiches au musée d’Art moderne de New-York Cassandre s’installe aux Etats-Unis à l’automne 1936 Signe un contrat avec Harper’s Bazaar Il côtoie et tient une place d’honneur dans la scène artistique new-yorkaise, où il fréquente De Chirico, Dali, Raymond Loewy… 1938-1950 Il se consacre à la peinture « sa plus constante ambition » et aux décors de théâtre (Opéra, Théâtre des Champs-Elysées, Festival d’Aix, Comédie Française). Correspondance avec Pierre Reverdy (1942-1944) Création d’un jeu de carte de prestige pour Hermès (1949) 1950 Musée des Arts décoratifs (grande exposition bilan de vingt-cinq ans de création) 1950-1953 Couverture pour l’Illustration Deux annonces pour Guerlain Illustration de six portraits de femmes pour un catalogue de prestige pour Guerlain 1958 Crée pour Olivetti plusieurs alphabets de machine à écrire (Nuova Pica et Graphika 81) Collaboration avec Pathé Marconi pour qu’il crée des compositions typographiques 1959-68 Création du logotype et de l’ex-libris d’Yves Saint-Laurent (1961) Liquide son atelier parisien (1963) et part séjourner dans le Bugey (sud-est de la France) Retour à Paris (1965) Exposition rétrospective à la galerie Motte de Genève (1966), à la galerie Janine Hao (1966) et à la Rijksakademie Van Beeldende Kunsten d’Amsterdam (1967) Création de son utlime alphabet, le Cassandre, qui ne sera édité qu’après sa mort Le 17 juin 1968 Cassandre se suicide après une tentative ratée un an plus tôt jour pour jour.

Autres réalisations

 cassandre-intransigeant-1925

L’intransigeant, 1925

cassandre-nord-express-1927 

Nord-Express, 1927

cassandre-spidoleine-1931 

Spidoléine, 1931

cassandre-dubonnet-1932-3

Dubonnet, 1932

cassandre-normandie-1935 

Normandie, 1935

cassandre-foire-de-paris-1957 

Foire de Paris, 1957