PFW | Felipe Oliveira Baptista, revue de détails

Au lycée Turgot, sur un runway immaculé…

Sur une base de robe trois trous, FOB à créé plusieurs robes chasubles, tantôt à manches courtes, tantôt à manches longues et évasées, à encolure V ou carrée, à emmanchure américaine drapée.

felipe-oliveira-baptista-women-paris-fashion-week-2010-2011-15

felipe-oliveira-baptista-women-paris-fashion-week-2010-2011-24

Ces robes s’arrêtant à mi-cuisse créent une ligne graphique qui évoque quelque peu les sixties. Les quelques imprimés, d’inspiration fifties eux, oscillant entre Dubuffet, Miro ou Kandinsky ne font que renforcer ce côté rétro-moderne qui plane sur ce défilé.

felipe-oliveira-baptista-women-paris-fashion-week-2010-2011-26

Les tenues écrues, les lunettes d’aviateur ne sont pas sans rappeler un autre avant-gardiste de son temps : André Courrèges.

courreges-blanc

AX931722
Ci-dessus: photo Douglas Kirkland, Audrey Hepburn en Courrèges, Paris 1965

felipe-oliveira-baptista-women-paris-fashion-week-2010-2011-29
Détail rétro-futur sur cette robe, un imprimé un peu rétro et un bas de manche thermo-soudé et thermo-formé(?) sorti tout droit d’une combinaison spatiale…

felipe-oliveira-baptista-women-paris-fashion-week-2010-2011-21

felipe-oliveira-baptista-women-paris-fashion-week-2010-2011-17
Détail en relief façon scarifications, sur les bottes et cette robe

Dans cette collection FOB à choisi beaucoup de soies et de crêpes, pour, je cite: « plus de fluidité et de confort ». Même sensation au niveau des chaussures, qui au premier regard semblent alourdir la silhouette mais qui une fois en mouvement se révèlent être composées de franges qui s’animent de façon « animale » et font twister l’ensemble de la silhouette.

Quant aux couleurs, sur une robe, un bleu très lumineux, très Klein, à retenu mon attention. Les quelques robes du soir (très « arty ») de ce défilé, celles de la fin de la vidéo ont un intéressant travail au niveau de la carrure.

Un très beau défilé pour conclure la première journée, le style FOB qu’il définit lui-même comme étant « graphique et pur » est en belle évolution, à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *