Suite à l’article puis à une interview(1) avec Florent Perrichon (PDG de Cerruti), c’est avec un intérêt tout particulier que j’ai répondu à l’invitation pour assister au défilé de la collection Homme pour le printemps-été 2010 afin de voir comment la direction artistique de Jean-Paul Knott allait mettre en forme les propos de son dirigeant.

Pour ce qui est de l’homme Cerruti et si l’on s’en réfère aux personnalités présentes, ils seraient à chercher auprès de Charles Berling, PPDA ou François-Xavier Demaison. Bien que la tendance soit à l’androgyne adolescent, il y a la possibilité d’apporter plus de personnalité, en accord avec l’état d’esprit de la maison.

Certaines marques comme Jean-Paul Gaultier en ont même fait leur marque de fabrique. Est-ce un désir de ne pas se positionner « trop tôt » sur un créneau trop élitiste et ainsi, laisser un « champ des possibles » élargi ?

cerruti-ss-2010-6

cerruti-ss-2010-9
on a pu voir quelques accessoires et des mailles d’été…

Quant au style en lui-même, j’ai aimé la douceur générale qui se dégage de la collection, les tonalités craie, gris très clair, olive et paille. J’ai beaucoup aimé certains trenchs, les tee-shirts, les manches roulées, le blousant des chemises dans le dos, tout ce qui participe à la recherche d’une certaine fluidité.

Les différentes propositions de vestes et paletots aux manches trois-quarts son moyennement convaincants. Après avoir tant lu sur l’apport de Nino Ceruti et Giorgio Armani sur le vestiaire masculin, je m’attendais à des propositions de pièces à manches plus fortes, une nouvelle proposition de la décontraction et de la sensualité masculine, un « rebirth of cool » en quelque sorte. Les pantalons « fitted », raccourcis et à petit revers donnent une silhouette « sharp » et dynamique, et je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Thom Browne. en les voyant. Quant au bermuda, ces derniers mois il est devenu « citadin » et « sophistiqué » et se marie très bien avec des vestes, j’aurais aimé voir une proposition de ce nouveau costume par Cerruti.

cerruti-ss-2010-7

Le blanc sous toutes ces nuances, que l’on a beaucoup vu à Milan est une des couleurs vedettes de la saison. J’aime beaucoup les chaussures façon « Clarks ».

cerruti-ss-2010-1

cerruti-ss-2010-3

cerruti-ss-2010-5
Il faut abandonner les rigidités des saison passées, ci-dessus un tee-shirt blousant dont on trousse les manches et un trench fluide aux manches roulées

Dans l’ensemble j’ai aimé ce défilé, il était plus accessible et moins « luxe » que je ne le pensais. Mais le talentueux Jean-Paul Knott a-t-il atteint-il l’objectif ? Et si non, quid de son avenir chez Cerruti ?

(1) Deux sujets que je vous propose de lire ici et ici.

All the love !

Si vous aimez Le Modalogue, please cliquez sur le bouton ci-dessous!