Promenade du samedi

La vitrine Erès ce samedi

Plus que tout autre vêtement, le maillot de bain (ainsi que la lingerie) nécessite une attention toute particulière sur le choix des matières et de la coupe.

Les jours entiers passés en usine à régler avec les patientes ouvrières-monteuses, une bretelle, une tension d’élastique; les jours entiers passés au studio, à choisir un tissu, à régler une échancrure, un colletage sous poitrine sur un mannequin-cabine ou les heures passées avec le créateur et le modéliste, à dessiner une courbe harmonieuse, qui ne baille pas-ne comprime pas, me font dire que voilà un domaine où la technique « qui ne se voit pas » occupe 70 à 80% du produit.

Les coupes et les matières de cette maison créée en 1968 par Irène Leroux, sont chaque année irréprochables, le tout pour un confort maximal et un style impeccable, reconnaissable entre tous. Quant au design, il est chaque année, moderne-épuré et subtil.
Cette saison, un orange (tangerine) très punchy et des imprimés colorés et très graphiques, plutôt inhabituel chez Erès.


On admire la ligne graphique audacieuse du soutien-gorge, très cinquante, du maillot au second plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *